INFORPRESS Vencedor do prémio literário Arnaldo França defende urgência na promoção do hábito de leitura em Cabo Verde ANG Justiça/“Há espaço para negociações sérias entre a Guiné-Bissau e o Senegal sobre fronteira marítima” AGP Guinée-Sénégal CAN 2021 : Kaba Diawara satisfait et promet de se remettre au travail pour les prochains matchs AGP Conakry/Société : Des kits socioprofessionnels pour 19 enfants en situation de vulnérabilité AGP Kankan-Justice : Passation entre les procureurs entrant et sortant au tribunal de 1ère instance AGP Guinée : Les opérateurs économiques reçus par le président de la transition GNA Ecotoursim contributes $1.2 billion to GDP in 2020 GNA Venture Capital Trust Fund invest in more than 60 companies GNA Reinstate GN Bank’s license-PPP appeals to President Akufo-Addo AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La pisciculture et ses infrastructures expliquées aux élèves de Tiébissou et de Didiévi

Nécessité des cadres juridique et institutionnel pour la protection du droit d’auteur


  7 Août      25       

   

Kinshasa, 07 aout 2018 (ACP).- Les participants à la conférence sur les droits d’auteur et les Organisations de gestion collective (OGC) tenue en marge du Festival panafricain de la danse (FESPAD) ont souligné la nécessité des cadres juridique et institutionnel pour la protection du droit d’auteur et le développement de la gestion collective, outre une sensibilisation aux tarifs de licence des droits d’auteurs et des contrats pour les utilisateurs (radiodiffuseurs, hôtels et buvettes, spectacles, etc.), indique un document parvenu mardi à l’ACP.

Selon la source, dans l’ensemble, les délégués en provenance du Sénégal, du Burkina Faso, du Rwanda, de la République Démocratique du Congo et du Conseil international des sociétés d’auteurs et compositeurs ont plaidé en faveur de la sensibilisation aux droits d’auteur et à la gestion collective.

Les participants ont pris des résolutions pertinentes à l’endroit des créateurs, des décideurs politiques, des utilisateurs, des OGC et des populations, indique la même source.
En ce qui concerne des créateurs, ils ont suggéré le renforcement des relations entre les OGC et les artistes, toutes disciplines confondues, dans la protection et la promotion du droit d’auteur, tandis que ces dernières (OGC) devront considérer l’importance du paiement des redevances de droit d’auteur.

Aux populations, ils ont également proposé une sorte de démocratisation des notions de droit d’auteur et de gestion collective, tout en soulignant le lien entre droit d’auteur, gestion collective et développement socio-économique.

Les droits des créateurs (droits d’auteurs) alimentés par les œuvres de l’esprit des industries culturelles et créatives restent peu ou mal connus en Afrique. La RDC, par le biais de la ministre de la Culture et des arts, Astrid Madiya, et le Ballet interculturel du Nord Kivu, a participé au FESPAD organisé du 29 juillet au 3 aout 2018, à Kigali, au Rwanda. ACP/Fng/Yhm/May 

Dans la même catégorie