ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace GNA President fulfills promise to Black Satellites after Youth Championship triumph GNA CIMG launches professional marketing qualifications in Ghana MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien

La scolarisation de la jeune fille au centre d’un forum à Dosso


  23 Octobre      5        Women's Leadership (335),

   

Niamey, 23 Oct. (ANP) – un forum régional de vulgarisation du décret portant sur la protection, le soutien et l’accompagnement de la jeune fille en cours de scolarité s’est ouvert à Dosso ce mardi 23 octobre.

Le bilan de la mise en œuvre du développement décennal de l’éducation (2003-2013) a fait ressortir un progrès significatif au niveau de l’accès et de la couverture scolaire. Cependant, les faiblesses persistent au niveau de la qualité de la gestion et du pilotage du système.

En effet, le taux brut de scolarisation est passé de 48,7% en 2006 à 77,7% en 2017. Le taux brut de scolarisation des garçons a évolué de 56,2% à 83,2% au cours de la même période. Celui des filles quant à lui est passé de 41,0% à 72,1%. Le taux d’achèvement du primaire est passé de 33,3% à 80,2%. Il est passé de 40,7% à 70,9% pour les garçons et de 25,8% à 72,% pour les filles.

Compte tenu de toutes ces disparités, le gouvernement du Niger avec l’appui des partenaires techniques et financiers a élaboré le Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation dont la durée est de 10 ans (2014-2024). Cet ambitieux programme en cohérence avec le Programme de Développement Economique et Social se propose de rétablir l’égalité de chance entre les filles et les garçons.

Aussi pour réduire ces disparités entre les sexes et entre les régions, la Direction de la Promotion de la Scolarisation des Filles entend conduire des actions novatrices dans les zones d’interventions prioritaires dont entre autres la mobilisation sociale. C’est dans ce cadre que s’inscrit l’organisation du présent forum.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux, le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane a rappelé aux participants la signature par notre pays des Objectifs du Développement Durable et l’adoption de la stratégie de Développement Durable et Croissance inclusive (SCDDI) ainsi que l’atteinte des Objectifs du Plan de Développement économique et Social qui est l’émanation du programme de Renaissance Acte 2 mis en œuvre sous la conduite éclairée du président de la république Issoufou Mahamadou.

Parlant du Programme Sectoriel de l’Education et de la Formation, le gouverneur de Dosso a indiqué qu’il a permis dans sa mise en œuvre de réaliser des progrès considérables. Cependant malgré ces réelles avancées a-t-il fait remarqué, nous avons du mal à améliorer le classement de notre pays relativement à l’indice du développement humain.

Soucieux de l’amélioration de cette situation et surtout de cet état de fait a indiqué le gouverneur, il nous parait fondamental d’agir sur l’éducation qui occupe une importante part du calcul de cet indicateur. Par conséquent a-t-il dit une démarche pertinente et inclusive s’impose, et qui doit passer nécessairement par une forte implication de tous les acteurs.

L’adoption et la mise en œuvre du Décret d’application a dit en substance le gouverneur de Dosso est une des mesures qui vont concourir à changer positivement le rang de notre pays d’où la nécessité de l’implication et la participation de tous.

M. Moussa Ousmane a émis le souhait que le présent forum aboutisse à des recommandations pertinentes pour élaborer des véritables documents de base dans la mise en œuvre dudit Décret. Le gouverneur e Dosso a assuré les participants de sa disponibilité à les accompagner et que les conclusions auxquelles ils aboutiront seront l’objet d’une attention particulière.

Auparavant, la directrice de la Promotion de la Scolarisation des Filles au ministère de l’enseignement Primaire Mm Mariama Chipkaou en situant l’objectif de la présente rencontre a indiqué qu’elle rentre dans le cadre de la promotion de la scolarisation des filles ce qui a-t-elle précisé va permettre aux participants de contribuer au renforcement de l’accès et du maintien de la jeune fille à l’école.

Il s’agit a indiqué Mm Mariama Chipkaou de partager les dix engagements en faveur de la promotion de la scolarisation des files signés le 20 juillet 2017.

Ce forum a regroupé pendant une journée les autorités administratives et coutumières, les cadres techniques du secteur de l’enseignement, les représentants des associations socio professionnelles ainsi que les partenaires intervenant dans le secteur de l’enseignement. La cérémonie a été présidée par le gouverneur de la région de Dosso M. Moussa Ousmane en présence du deuxième vice-président du Conseil Régional et de nombreux invités.

Dans la même catégorie