APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN INFORPRESS Santo Antão: Coordenação do projecto Apoio ao Micro Empreendedorismo Feminino preocupada com problemática do lixo

Côte d’Ivoire/International/ Les institutions financières unissent leurs forces pour mobiliser des investissements en Afrique


Abidjan, 08 nov 2018 (AIP) – Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a lancé, mardi, un appel aux investisseurs pour qu’ils se joignent à la plate-forme de partenariat que représente Africa Investment Forum (AIF) et saisissent l’occasion qui s’offre à eux d’accélérer le programme de développement du continent.

Son appel s’adressait aux investisseurs régionaux et mondiaux, aux dirigeants du secteur financier et aux représentants de premier plan de gouvernements présents dans l’auditorium « Africa Room » du Centre des congrès de Sandton, à Johannesburg, en Afrique du Sud, lors d’une séance plénière intitulée « Agir ensemble pour l’Afrique » qui se déroulait pendant la première journée du forum.

« Nous devons accélérer le développement de l’Agenda 2063, être unis dans l’action. Nous avons hâte d’y parvenir », a insisté Akinwumi Adesina.

L’AIF s’inscrit dans une démarche beaucoup plus large de la BAD, qui vise à puiser dans le vaste réservoir des capitaux mondiaux pour assurer le financement de son plan de transformation de l’Afrique. Le continent a besoin de 130 à 170 milliards de dollars par an pour financer ses besoins de développement les plus urgents, selon les estimations de la Banque.

Les investisseurs institutionnels internationaux et les détenteurs d’actifs contrôlent 131 000 milliards de dollars d’actifs sous gestion, dont 1 % seulement, a indiqué Akinwumi Adesina, suffirait à combler le déficit de financement des infrastructures – de l’ordre de 68 à 108 milliards de dollars. (A ce jour, 1$ = 572 FCFA)

Cette édition de Africa Investment Forum se déroule du 7 au 9 novembre 2018 à Johannesburg, en Afrique du Sud.

cmas

Dans la même catégorie