GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

JCC 2018 : le film marocain ‘’Sofia’’ primé par la critique africaine  


  12 Novembre      32        Arts & Cultures (1660), Cinema (104),

   

De l’envoyée spéciale de l’APS, Fatou Kiné Sène

Dakar, 9 nov (APS) – La Fédération africaine de la critique cinématographique (FACC) a décerné le Prix Paulin-Soumanou-Vieyra à la réalisatrice marocaine Meryem Benm’Barek pour son film ‘’Sofia’’, a appris vendredi l’envoyée spéciale de l’APS à l’édition 2018 des Journées cinématographiques de Carthage (JCC, 3-10 novembre).
L’actrice principale du film a reçu la distinction lors d’une cérémonie de remise des prix parallèles des JCC, à l’hôtel Africa.
Selon la présidente du jury de la FACC, la critique sénégalaise Oumy Régina Sambou, ce long métrage de fiction se différencie de ses 11 concurrents par ‘’la bonne maîtrise du sujet et du jeu d’acteur’’.  ‘’Il y a aussi les choix esthétiques de la réalisatrice, la qualité artistique de l’œuvre et la bonne maîtrise du langage cinématographique’’, ajoute Sambou.  L’actrice principale du film, ‘’très fière’’ de recevoir ce prix de la critique, espère que cette distinction va aider à sa ‘’visibilité dans le monde’’.
Le film ‘’Sofia‘’ raconte la vie d’une fille de 20 ans, Sofia, qui vit avec ses parents à Casablanca. A la suite d’un déni de grossesse, elle se retrouve dans l’illégalité en accouchant d’un enfant ‘’hors mariage’’.  Sa vie va basculer, car l’hôpital lui laisse 24 heures seulement pour se procurer les papiers du père de l’enfant avant d’alerter les autorités.  Le prix de la critique africaine des JCC porte le nom du défunt cinéaste sénégalais Paulin-Soumano-Vieyra. Il est décerné depuis trois ans aux Journées cinématographiques de Carthage.
D’autres prix parallèles ont été décernés, notamment le Prix de la Fédération internationale des critiques de cinéma et le Prix ‘’Ciné promesse’’ dédié aux films d’école et parrainé par TV5 Monde.  Voici le palmarès des prix parallèles :  – Le Prix de la FACC : ‘’Sofia’’ de Meryem Ben M’barek (Maroc).
– Premier Prix Carthage Ciné-Promesse : ‘’Agonie’’ de Ghassen Jeribi (Tunisie)  – Premier Prix Carthage Ciné-Promesse : ‘’That Lovely Life’’ de Rami Alaoui (Algérie)
– Deuxième Prix Carthage Ciné-Promesse : ‘’Misfit’’ de Karanja Ng’endo (Kenya)  – Troisième Prix Carthage Ciné-Promesse : ‘’Les enfants Dar Bouidar’’ d’Isabelle Christiane Kouraogo (Burkina Faso)
– Mention spéciale Carthage Ciné-Promesse : ‘’Hind’s case’’ de Dina Naji (Arabie Saoudite)
– Prix FIPRESCI : ‘’Le voyage inachevé’’ de Joud Said (Syrie).  – Prix de l’Union générale des travailleurs tunisiens : décerné à Anis Saadi, monteur dans le film ‘’Subutex’’ (Tunisie).

FKS/ESF

Dans la même catégorie