GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

Le Président de la République prêt à accompagner le cinéma Nigérien Selon Aïcha Kidy Macky


  13 Décembre      22        Cinema (104),

   

Niamey, 13 Déc (ANP)- Le Président de la République Issoufou Mahamadou a reçu en audience ce jeudi 13 décembre 2018, la cinéaste nigérienne Aïcha Kidy Macky.

A sa sortie d’audience, la cinéaste a déclaré à la presse que le Président a tenu à la féliciter de vive voix par rapport à tout ce qu’elle a eu à faire grâce à son film ‘’L’arbre sans fruit’’, mais aussi sur le prochain film qu’elle est écrit actuellement.

‘’Il y avait aussi la question du soutien au cinéma nigérien qui a tant besoin de s’épanouir sur le plan international, il s’est engagé à nous soutenir et la question de ma décoration le 18 décembre prochain à Zinder lors de la fête tournante de la proclamation de la République du Niger’’ a-t-elle ajouté.

‘’Le cinéma nigérien se porte bien, a-t-elle dit, parce que le cinéma, c’est produire d’abord, nous avons des productions qui sont faites et chaque année il y a des films qui vont à des rencontres internationales dont le FESPACO parce que c’est le plus connu sur le continent’’.

Aïcha Kidy Macky a indiqué qu’ ‘’il est vrai que nous n’avons pas de fonds de financement mais malgré cela, il y a beaucoup de gens qui se donnent les moyens parce qu’ils sont passionnés, de faire des films et qui arrivent à compétir au niveau international, c’est dans ce sens que nous avons expliqué au Président ce qui se passe dans les autres pays et je pense qu’il l’avait entendu et il est prêt à accompagner les cinéastes et après nous allons revenir beaucoup plus largement dans le cahier de charge pour permettre à ce que le cinéma arrive à avoir un rayonnement puisque pour faire du cinéma il faut de l’argent’’.

Dans la même catégorie