APS LES TRANSPORTS ROUTIERS DE KAOLACK ONT LARGEMENT OBSERVÉ LEUR MOT D’ORDRE DE GRÈVE ANP Le Président Mohamed Bazoum rencontre les membres de l’Association des Commissionnaires Agréés en Douane du Niger ANP Le Premier Ministre Nigérien s’entretient avec la cheffe de la coopération suisse AIB Burkina : Lancement de la télévision en ligne Faso Kibaaru TV, exclusivement en langues nationales AIB Burkina : Lancement de la télévision en ligne Faso Kibaaru TV, exclusivement en langues nationales AIB Rapport attaque d’Inata: Roch Kaboré va »tirer toutes les conséquences » et apporter les correctifs appropriés AIB Rapport attaque d’Inata: Roch Kaboré va »tirer toutes les conséquences » et apporter les correctifs appropriés ANP Niger : Le Gouvernement et la Banque Mondiale tirent le bilan de la mise en œuvre du PCDS Inforpress Representante do PNUD considera que Cabo Verde tem “desafios importantes” face à “lentidão da justiça” Inforpress Presidente do Siacsa posiciona-se contra o Orçamento do Estado para 2022

HAUSSE DE 1, 2 % DU PIB AU TROISIÈME TRIMESTRE (ANSD)


  31 Décembre      11        Economy (12223),

   

Dakar, 31 déc (APS) – Le Produit intérieur brut (PIB) du Sénégal a
enregistré une hausse de 1, 2 % au troisième trimestre de l’année
2018, a appris l’APS lundi de l’Agence nationale de la statistique et
de la démographie (ANSD).
« Au troisième trimestre de l’année 2018, le Produit Intérieur Brut
(PIB) en volume, corrigé des variations saisonnières, s’est accru de
1, 2% par rapport au trimestre précédent », indique la structure dans
sa note d’évolution du PIB trimestriel publiée le même jour.

« En particulier, les activités du secondaire se sont accrues de 4, 6
%, celles du primaire de 1, 7% et celles du secteur tertiaire de 1,1%,
alors que les taxes nettes de subventions sur les produits, se sont
repliées de 6, 2 % sur la même période », souligne le document dont
l’APS a obtenu une copie.

S’agissant de la demande, le rapport évoque une augmentation de la
croissance économique en variation trimestrielle, essentiellement
soutenue par la consommation finale (en hausse de 4, 3 %), et des
exportations de biens et services (+8, 7 %).

En définitive, l’activité économique nationale a enregistré une hausse
de 3, 9 % comparativement à la même période de 2017, fait savoir
l’ANSD qui lié cette performance à la bonne tenue des secteurs
primaire (en bonification de 5, 2 %), secondaire (+4, 1 %) et
tertiaire (+4, 9 %).
AKS/ASB

Dans la même catégorie