GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

Le fopica  »constamment ponctionné », déplore son secrétaire permanent


  19 Janvier      16        Cinema (104), Finance (368),

   

Dakar, 19 jan (APS) – Le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuel (FOPICA) travaille à sensibiliser le ministère des Finances sur le caractère  »stratégique » de ses missions pour que le budget mis à sa disposition ne soit pas  »constamment ponctionné », a indiqué son secrétaire permanent, Abdou Aziz Cissé.

« Sur 2018, le FOPICA a reçu moins de 1% des 2 milliards prévus. C’est un élément sur lequel nous sommes en train de travailler avec le ministère des Finances pour les sensibiliser afin qu’ils comprennent que le FOPICA est un fonds assez stratégique par rapport à l’Etat du Sénégal et par rapport à ses politiques », a-t-il dit dans un entretien avec l’APS.

Selon Abdou Aziz Cissé, « il y a constamment des ponctions du fonds de la part du ministère des Finances ».

En décembre dernier, lors du vote du budget du ministère de la Culture, il avait été indiqué dans un rapport de l’Assemblée nationale que le FOPICA avait été ponctionné pour payer les droits de retransmission de la CAN 2017.

A en croire Abdou Aziz Cissé, « le dernier appel à candidatures n’a pas été dépouillé parce qu’il faut de l’argent pour pouvoir sortir les résultats ».

Le Sénégal, absent de la liste de pays dont les longs métrages fiction ont été retenus pour l’édition 2019 du FESPACO, espère sur les autres sections du Festival, courts métrages fictions et documentaires ainsi que les longs métrages documentaires et les films d’écoles, pour participer à cette manifestation.

« Il faut attendre les résultats des autres sections, car il y a des projets qui ont été finalisés pour les courts métrages. Nous avons reçu 25 films courts métrages, que ce soit en fiction ou en documentaire, des films produits par les jeunes », note Abdou Aziz Cissé.

Dans ce lot, certains ont bénéficié de « financements directes » du FOPICA, d’autres sont produits dans le cadre d’ateliers de formation financés par le fonds, a-t-il précisé.

« Le tableau n’est pas aussi morose qu’on voudrait le penser, Le FOPICA travaille beaucoup pour assurer la relève. On continue à se battre pour que le Sénégal puisse reprendre l’initiative sur ce plan », fait valoir son secrétaire général.

FKS/BK

Dans la même catégorie