GNA SOS Children’s Villages Ghana empowers youth in Abuakwa North GNA Hardford Motors donates to National Chief Imam to mark Eid-Ul-Fitr GNA Police Cadet Trainees Matriculate GNA Muslims celebrate Eid flamboyantly – Ashaiman GNA Stakeholders commit to tackling teenage pregnancy in Bosomtwe GNA CDD-Ghana researches impact of COVID-19 on government reforms GNA Shun party politics at the workplace GNA Ghanaians must respect the rights and freedoms-NCCE Director GNA Assembly Member appeals for construction of bridge GNA Madina MP calls for peaceful co-existence

La BAD exclut une entreprise pour une période de 36 mois pour pratiques frauduleuses


  24 Janvier      1        Businesses (191), Economy (10606),

   

Abidjan, 24 jan (AIP) – Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, mercredi, avoir exclu ALG Global Concept Nigeria Limited, une entreprise de construction enregistrée au Nigéria ainsi que M. Abuharaira Labaran Gero, son directeur général, pour une période de 36 mois.

Une enquête menée par le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption de la Banque a révélé que ALG Global Concept et son directeur général se sont livrés à de nombreuses pratiques frauduleuses lors de la soumission pour un contrat de construction dans le cadre de la phase 1 du Programme d’appui au plan de transformation de l’agriculture du Nigeria (ATASP-1), en République fédérale du Nigéria.

« En participant à un appel d’offres pour la construction d’infrastructures sociales dans l’État du Niger, au Nigéria, l’entreprise a fait de fausses déclarations concernant ses références pour des contrats similaires, ainsi qu’en présentant une fausse garantie de soumission », rapporte un communiqué de la BAD.

Pendant cette période d’exclusion, l’entreprise et son directeur général ne seront pas éligibles à l’adjudication de marchés financés par la Banque. En vertu de l’Accord d’application mutuelle de décisions d’exclusion, l’exclusion d’ALG Global Concept et de son directeur général par la Banque peut également être mise en vigueur par la Banque asiatique de développement, la Banque européenne pour la reconstruction et le développement, le Groupe de la Banque mondiale et la Banque interaméricaine de développement.

ATASP-1 est financé par le Fonds africain de développement (FAD), une entité du Groupe de la Banque africaine de développement.

(AIP)

cmas

Dans la même catégorie