ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace GNA President fulfills promise to Black Satellites after Youth Championship triumph GNA CIMG launches professional marketing qualifications in Ghana MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien

Niger: Lancement officiel du Projet de Promotion et l’autonomisation de la Femme par le Numérique


Niamey, 08 Mars (ANP) – La Première Dame Aissata Issoufou a présidé ce vendredi 8 mars 2019 au Palais des Congrès, le lancement officiel du Projet de Promotion et l’Autonomisation de la Femme et des jeunes filles par le Numérique, dénommé ‘’ForHer’’, couplé à la remise officielle des prix Miss Intellect Niger 2019.
la Première Dame Aissata Issoufou à rappeler que Conjuguer l’Excellence au féminin a toujours été « l’essence même de toutes les actions au sein de la Fondation Guri Vie Meilleure ».
‘’Nous mettons un point d’honneur à encourager la participation des femmes dans tous les secteurs de développement au Niger, notamment dans les filières scientifiques ‘’, a ajouté la Première Dame.
Selon Aissata Issoufou, au Niger, les femmes représentent plus de 50% de la population. Malgré le potentiel que cela représente, nombreuses sont celles qui font face à des défis intolérables tels que la violence conjugale, la marginalisation et la pauvreté. Même instruites, elles restent confrontées à un double objectif : « celui de réaliser leurs ambitions personnelles, une vie familiale épanouie et celui d’embrasser les carrières tout en s’occupant d’une multitude de taches familiales ».
Pour la Présidente, de L’Organisation pour la Promotion de l’Excellence (OPE) Melle Chérifatou, ce concours Miss Intellect Niger 2019, a pour objectif de promouvoir le talent Féminin et la Culture de l’excellence chez la jeune fille.
Il faut noter que Miss Intellect Niger 2019, est un concours de Miss Mathématique, Miss littérature, Miss Tics et Miss Entreprenariat avec la participation des jeunes filles de toutes les huit(8) régions du Niger.
Pour sa part, la représentante du Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population UNFPA a souligné que « c’est un plaisir de célébrer 8 mars, où les talents de jeunes filles sont mis à l’honneur et promus ; des jeunes filles qui excellent dans les domaines encore trop souvent perçus comme réservés aux hommes, tels les sciences et les mathématiques, les nouvelles technologies ou encore l’entreprenariat ».
Le gouvernement consent d’énormes efforts pour tendre vers l’égalité et l’équité des droits entre femmes et hommes dans tous les domaines, notamment dans le domaine de l’éducation et du maintien de la jeune fille à l’école, comme le montre par exemple la progression du taux brut de scolarisation qui est passé de 29,3% en 2014-2015 à 34,2% en 2015-2016 soit une augmentation de 4,7 %, ajoute la représentante de l’ UNFPA.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence des épouses du Président de l’Assemblée Nationale, et du Premier Ministre, du Ministre de la Renaissance Culturel et de la Modernisation Sociale, de la directrice de cabinet du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant , des Honorables Députés Nationaux, des Représentant du corps diplomatique et des Organisations Internationales et plusieurs autres invités.

Niger: Lancement officiel du Projet de Promotion et l’autonomisation de la Femme par le Numérique


Niamey, 08 Mars (ANP) – La Première Dame Aissata Issoufou a présidé ce vendredi 8 mars 2019 au Palais des Congrès, le lancement officiel du Projet de Promotion et l’Autonomisation de la Femme et des jeunes filles par le Numérique, dénommé ‘’ForHer’’, couplé à la remise officielle des prix Miss Intellect Niger 2019.
la Première Dame Aissata Issoufou à rappeler que Conjuguer l’Excellence au féminin a toujours été « l’essence même de toutes les actions au sein de la Fondation Guri Vie Meilleure ».
‘’Nous mettons un point d’honneur à encourager la participation des femmes dans tous les secteurs de développement au Niger, notamment dans les filières scientifiques ‘’, a ajouté la Première Dame.
Selon Aissata Issoufou, au Niger, les femmes représentent plus de 50% de la population. Malgré le potentiel que cela représente, nombreuses sont celles qui font face à des défis intolérables tels que la violence conjugale, la marginalisation et la pauvreté. Même instruites, elles restent confrontées à un double objectif : « celui de réaliser leurs ambitions personnelles, une vie familiale épanouie et celui d’embrasser les carrières tout en s’occupant d’une multitude de taches familiales ».
Pour la Présidente, de L’Organisation pour la Promotion de l’Excellence (OPE) Melle Chérifatou, ce concours Miss Intellect Niger 2019, a pour objectif de promouvoir le talent Féminin et la Culture de l’excellence chez la jeune fille.
Il faut noter que Miss Intellect Niger 2019, est un concours de Miss Mathématique, Miss littérature, Miss Tics et Miss Entreprenariat avec la participation des jeunes filles de toutes les huit(8) régions du Niger.
Pour sa part, la représentante du Représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population UNFPA a souligné que « c’est un plaisir de célébrer 8 mars, où les talents de jeunes filles sont mis à l’honneur et promus ; des jeunes filles qui excellent dans les domaines encore trop souvent perçus comme réservés aux hommes, tels les sciences et les mathématiques, les nouvelles technologies ou encore l’entreprenariat ».
Le gouvernement consent d’énormes efforts pour tendre vers l’égalité et l’équité des droits entre femmes et hommes dans tous les domaines, notamment dans le domaine de l’éducation et du maintien de la jeune fille à l’école, comme le montre par exemple la progression du taux brut de scolarisation qui est passé de 29,3% en 2014-2015 à 34,2% en 2015-2016 soit une augmentation de 4,7 %, ajoute la représentante de l’ UNFPA.
Cette cérémonie s’est déroulée en présence des épouses du Président de l’Assemblée Nationale, et du Premier Ministre, du Ministre de la Renaissance Culturel et de la Modernisation Sociale, de la directrice de cabinet du Ministère de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant , des Honorables Députés Nationaux, des Représentant du corps diplomatique et des Organisations Internationales et plusieurs autres invités.

Dans la même catégorie