GNA Madina MP calls for peaceful co-existence GNA Greed, dishonesty and hypocrisy must be eschewed in ‘galamsey’ fight – Asantehene GNA COVID-19 has affected blood mobilisation – Dr Srofenyo GNA GSS and Gender Ministry train census grievance redress agents GNA Volta NDC MPs donate to Moslem communities in Hohoe GNA Rastafarian Saga: Applicant not a student of Achimota School–AG GNA Cherish unity as Muslims – Imam urges GNA Excesses by National Security operatives on CitiFM journalists pass for wickedness – Affail Monney GNA KoKMA declares ban on drumming, noisemaking GNA Enforce containerization of transit cargoes– Alhaji Iddisah

Fête du 08 mars : « Il faut qu’il y ait une loi qui interdit la contrefaçon en République de Guinée », dixit Hadja Rabiatou Sérah Diallo


  9 Mars      8        Women's Leadership (335),

   

Conakry, 09 mars (AGP)- La présidente du Conseil Economique et Social(CES), Hadja Rabiatou Sérah Diallo s’est réjouie du discours du président de la République visant à protéger les artisans guinéens. C’était à l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, célébrée, vendredi, 08 mars 2019, à l’esplanade du Palais du peuple à Conakry sous les auspices du président de la République, Pr Alpha Condé.

A l’entame de ses propos, la présidente du CES, Hadja Rabiatou Sérah Diallo a indiqué que ce discours qui vise à protéger les artisans guinéens lui va droit au cœur. « Ce que je retiens de ce discours c’est la mesure protectionniste que le président a prise à l’endroit de certains commerçants qui aiment faire des pagnes de contrefaçon décourageant ainsi les artisans qui ne vivent que des fruits de leur labeur ».

Selon elle, les artisans guinéens se battent sous la pluie et le soleil pour trouver de quoi mettre sur le marché en vue de soulager les consommateurs des produits guinéens. Cette contrefaçon selon elle, affaiblit les revenus de la femme et l’économie nationale, pendant qu’on parle à longueur de journée de l’autonomisation de la femme.

« Il faut qu’il y ait une loi qui interdit la contrefaçon en République de Guinée, celapourrait aider les femmes, et les réconforter dans leurs durs labeurs », a-t-elle lancé, avant d’ajouter que le président de la République a indiqué, qu’il y a eu des avancées mais il reste encore beaucoup à faire.

L’ancienne présidente du Conseil Nationale de la Transition a par ailleurs déploré le fait que les femmes soient minoritaires dans les instances de décisions.

Dans la même catégorie