Inforpress PR animado com sinais de retoma teme evolução da pandemia que possa levar a um novo fechamento Inforpress Pólo da Escola do Mar em São Miguel vai servir Santiago e as ilhas do Sul – ministro Inforpress FCF: Mário Semedo é candidato único à sua própria sucessão Inforpress Covid-19: Cabo Verde volta a exigir teste negativo à entrada do país AIP Comoé Capital et Itia Sarl s’unissent pour créer une entreprise de fruits séchés dans le Nord ivoirien AIP La Fondation Lonaci remet un internat, une école et une cantine à Toumodi et N’Dêbo AGP Journée mondiale de lutte contre le sida : Ovan abrite les manifestations dans l’Ogooué-Ivindo AIB Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso plaide pour un soutien urgent de la Chine AIB Burkina : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits au cours de l’année scolaire 2020-2021 (gouvernement) AIB Burkina : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits au cours de l’année scolaire 2020-2021 (gouvernement)

Niger: Les ONG et Associations ont investi 2. 296 .545.710 fcfa et créée 2.208 emplois à Maradi en 2018


  25 Avril      7        Economy (12223), Job (216), Society (30904),

   

Maradi, 25 avril (ANP) – Les organisations non gouvernementales et association de développement ont investi 2 296 545 710 FCFA.
Cet investissement qui s’est traduit par la mise en œuvre de 5 principaux axes du programme de développement économique et social (2017-2021)
Une synthèse du gouvernorat de la région de Maradi fait ressortir que les 69 rapports présentés par des ONG/ AD réellement exploités ont fait ressortir un investissement de 2.296.545.710 FCFA dans la région de Maradi à travers les cinq (5) axes du PDES contre 1.108.917.680 FCFA en 2017, soit une augmentation de 107%.
En termes d’emplois, ces ONG/AD en ont créée 2.208 dont 652 permanents. En dépit des lettres de rappel de dépôt des rapports, seul 23% ont répondu favorablement Le secrétaire général du gouvernorat de Maradi, M. Soumana Karimou a présidé une réunion de synthèse régionale des rapports annuels 2018 des ONG et Associations de Développement (AD).depuis l’adoption des mesures d’assainissement des ONG/AD par le gouvernement du Niger en septembre 2017, il y a lieu de noter une nette progression de 47% du nombre de rapports déposés par rapport à 2018 à Maradi. Quant au respect du canevas de rapport annuel d’activités des ONG/AD, une progression de 95% a été observée.
Les autres manquements de ces ONG/AD ont été répertoriés. Il s’agit entre autres du non-respect des ONG/AD de leurs propres textes sur la base desquels elles sont reconnues et du cadre juridique adopté par l’Etat ; le déficit de crédibilité des organes exécutifs d’un nombre croissant des ONG/AD ; la difficulté de maitrise sectorielle et géographique des interventions des ONG/AD et le défaut de signature par ces ONG/AD du protocole de mise en exécution qui est un instrument de promotion du partenariat entre acteurs.

Dans la même catégorie