GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

CANNES : LE JURY SÉDUIT PAR LA « GRANDE HUMILITÉ » DU FILM « ATLANTIQUE »


  26 Mai      19        Cinema (104),

   

Dakar, 26 mai (APS) – Des membres du jury du festival de Cannes, ont déclaré samedi en conférence de presse avoir été « séduits’’ par ’’la grande humilité » du film ’’Atlantique’’ de la réalisatrice franco-sénégalaise, lauréate du Grand Prix de la 72e édition.

« C’est un film qui nous a séduits, qui ne nous a pas lâchés. Il y a de la poésie, un regard sans concession, et c’est aussi un film d’une grande humilité », a justifié l’acteur et cinéaste français Enki Bilal, membre du jury officielle.

Pour la scénariste et réalisatrice italienne, Alice Rohrwacher, « Atlantique « de Mati Diop est « une élaboration symbolique, un film qui parle d’une tragédie qui est vécue tous les jours ».

L’actrice américaine Elle Fanning, la plus jeune parmi les membres du jury a pour sa part soutenu que le film de Mati Diop est « une fable ».

« Ce film nous a touchés jusqu’au bout. C’est une sorte de fable. Nous avons eu le sentiment qu’il était extrêmement précieux et que nous devions le défendre », a-t-elle dit.

Le film « Atlantique » de Mati Diop avait été projeté en avant-première mondiale le 16 mai dernier au Grand théâtre lumière de Cannes, en présence du ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

« La plupart des films primés traitent de justice sociale », a estimé Le président du jury de cette 72e édition du festival de Cannes, le Mexicain Alejandro Gonzales Inamritu.

« L’ensemble des thèmes qui ressortent du palmarès sont urgents. Le monde se reflète dans l’art et l’ambition de l’art est de ressentir les fréquences qui nous portent vers l’avenir. (…). Je crois que le cinéma doit essayer d’élever la conscience sociale partout dans le monde », a soutenu le réalisateur mexicain devant les journalistes.

Dans la même catégorie