GNA Enforce containerization of transit cargoes– Alhaji Iddisah GNA Collective effort needed to solve sanitation issues-Assembly Member GNA National Security Ministry investigates alleged manhandling of CitiFM journalists GNA COVID-19: Clinicians trained in critical case management GNA PIAC calls for proper targeting of Annual Budget Funding Amount Inforpress Montante distribuído de direitos autorais ronda os quatro mil contos – SCM Presidente da República promete dialogar com sindicatos do sector educativo sobre as greves de professores ANG Presidente da República exonera ministro das pescas Malam Sambú ANG Ladislau Embassa promete um sistema judicial eficiente e eficaz GNA Woman attacked by wild antelope succumbs to death

Jean-Claude Kouassi engagé pour une meilleure représentativité des femmes dans le secteur minier


Abidjan, 31 mai (AIP)- Le ministre des Mines et de la Géologie, Jean-Claude Kouassi, a traduit, vendredi, son engagement pour une meilleure représentativité des femmes dans le secteur minier, au cours de la première édition de la célébration du leadership féminin dans le secteur minier.

« Le secteur minier est en plein essor. Le sort de millions de femmes est en jeu. C’est pourquoi, nous avons choisi d’amplifier la contribution des femmes dans le secteur minier, de promouvoir plus d’emplois et plus de droits pour elles. Nous avons décidé la mise en œuvre de plusieurs projets notamment soutenir la formation des femmes et améliorer leur employabilité », a affirmé M. Kouassi.

Le ministre a déploré le faible taux de femmes (09%) au niveau des miniers du ministère des Mines et de la Géologie. « Ce taux n’est guère plus élevé dans le secteur privé qui ne réunit que 7,8% de femmes. Nous sommes donc dans un état d’urgence sociale mais aussi d’urgence économique parce que nous avons des besoins de femmes pour développer notre pays », a-t-il signifié.

Jean-Claude Kouassi a félicité, encouragé et assuré son soutien aux femmes du secteur minier dans leur combat d’émancipation.

Selon la présidente du Réseau des femmes du secteur minier de Côte d’Ivoire (FEMICI), Christine Logbo Kossi, la sous-représentativité des femmes se manifeste à la fois par la méconnaissance du secteur minier mais aussi par le fait que les métiers directement en lien avec les mines ne tiennent pas compte des spécificités des femmes.

« Il faut créer des conditions propices pour attirer et maintenir les femmes dans le secteur minier vu la multiplicité des alternatives qui existe », a indiqué Mme Kossi.

L’industrie minière formelle compte en 2019, 1.039 femmes, fait savoir Christine Logbo.

ena/fmo

Dans la même catégorie