GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN) APS INAUGURATION DU COMPLEXE SPORTIF DE L’ECOLE DES OFFICIERS DE LA GENDARMERIE, VENDREDI

Clôture 1ère session ordinaire du Sénat : Nkoghé Békalé appelé à soutenir la lutte contre les crimes économiques


  29 Juin      7        Politics (15565),

   

Libreville, 29 Juin (AGP) – La cérémonie de clôture de la première session ordinaire de l’année 2019 du Sénat, qui s’est déroulée le vendredi 28 juin au Palais Omar Bongo Ondimba, a donné l’occasion à la présidente de cette institution parlementaire, Lucie Milébou Aubusson, d’interpeller le Premier ministre, Julien Nkoghé Békalé, à soutenir le ministre en charge de la Lutte contre les crimes économiques dans cette lourde tâche.

Présidant cette cérémonie de clôture, la présidente de la Haute chambre du parlement, Lucie Milébou Aubusson épouse Mboussou, a clairement appelé le Premier ministre à soutenir le nouveau ministre de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption, Me Francis Nkéa, qui lors de son installation à ce poste, avait pris des engagements forts pour lutter efficacement contre tous les crimes économiques.

«Puissiez-vous, Monsieur le Premier ministre, le soutenir devant un aussi grand chantier, pour que le Gabon améliore son score en matière de lutte contre ces fléaux qui ternissent notre image, et se hisse ainsi parmi les pays où il fait bon d’investir. Et que le mot «Ethique», soit totalement intégré dans la gouvernance de la Nation comme l’a souhaité Monsieur le président de la République», a-t-elle dit.

Poursuivant son allocution, elle a exprimé sa satisfaction concernant la création du ministère de la Promotion des Investissements, des Partenaires Publics Privés, pour une véritable alternative de financement qui, selon elle, permettra de garantir l’avenir des futures générations, en réduisant considérablement le recours à l’emprunt.

Néanmoins, elle a déploré la faible représentativité des femmes au sein du Gouvernement, soit un effectif de 21%.

«Nous sommes loin des dispositions de la loi n°009/2016 fixant les quotas d’accès des femmes aux emplois supérieurs de l’Etat ; loin de la loi fondamentale, consacrant la parité entre les hommes et les femmes; très loin de l’Objectif N°5 du Développement durable, dont le but est de parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation de toutes les femmes et les filles ; très loin enfin, de la décennie de la femme gabonaise dont le mécanisme institutionnel a été supprimé», a-t-elle déclaré, espérant par la suite «vos réponses, sur la faible représentativité des femmes au Gouvernement, nous rassurent et nous savons compter sur votre magnanimité, pour que les femmes soient plus présentes et visibles au niveau de l’échelle des décisions».

Pour terminer, elle a encouragé le Premier ministre et son équipe à travailler d’arrache pied pour fournir de bons résultats.

S’adressant par ailleurs à ses collègues sénateurs, la patronne du Sénat les a exhortés à relayer, dans leurs circonscriptions respectives, le discours à la Nation, du président Ali Bongo Ondimba, avant de nous de faire un résumé des activités pendant la session qui s’achève.

Cette cérémonie de clôture a vu la présence du président de l’Assemblée nationale, Faustin Boukoubi, des membres du gouvernement, et d’autres invités de marque.

AGP/DAM/FSS

Dans la même catégorie