GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

INTERPELLATION DE JEAN MEÏSSA DIOP : ’’UNE PROVOCATION CONTRE TOUTE UNE PROFESSION’’ (ORGANISATIONS DE PRESSE)


  30 Juin      16        Society (32573),

   

Dakar, 30 juin (APS) – Les organisations de presse du Sénégal
« condamnent fermement » dans un communiqué conjoint « la descente
musclée » d’éléments de la Division des investigations criminelles
(DIC) au domicile du journaliste Jean-Meïssa Diop, une « provocation
contre toute une profession », qui ne devrait pas se reproduire « au
risque de réveiller les vieux démons entre presse et pouvoir ».

« Les journalistes, techniciens et acteurs des médias ont été surpris
et indignés par la descente musclée des éléments de la Division des
investigations criminelles (DIC) au domicile de notre doyen et éminent
journaliste, Jean Meissa Diop’’, écrivent ces organisations.

« Sous quelque prétexte que ce soit », ces organisations
professionnelles de presse, dont le Syndicat des professionnels de
l’information et de la communication du Sénégal (SYNPICS) et le
Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie
(CORED), « ne peuvent admettre ou comprendre une telle opération ».
« L’acte est d’autant plus grave que ces agents de la DIC ont investi
la maison de notre confrère aux alentours de six heures du matin et
ont violé son intimité. Ils ont été jusque dans sa chambre à coucher
et n’ont pas manqué de violenter son épouse. Et la terrifiante et
humiliante scène s’est déroulée devant les deux filles de Jean Meissa
Diop », font valoir les organisations concernées, parmi lesquelles le
Conseil des diffuseurs et éditeurs de presse du Sénégal (CDEPS).

Il y a aussi l’Association des éditeurs et professionnels de la presse
en ligne (APPEL), la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal,
l’Union des radios associatives et communautaires (URAC).

Les signataires disent dénoncer « cette provocation contre toute une
profession, car la victime du jour est une des légendes vivantes de
notre corporation. Elles condamnent fermement ce harcèlement et
tiennent à faire savoir que la tentative d’intimidation ne passera
pas ».

Selon le communiqué conjoint, ces organisations « espèrent, par
ailleurs, que de telles pratiques viles et d’un autre âge ne vont plus
se produire au risque de réveiller les vieux démons entre presse et
pouvoir ».

Dans la même catégorie