APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ APS MACKY SALL GRACIE 551 PRISONNIERS À L’OCCASION DE LA KORITÉ AIP Un incendie ravage des magasins au marché central de Bonoua AIP Bédié regagne Daoukro après un an d’absence GNA Two jailed 26 years over attempted robbery GNA Gyamfi’s double powers Kotoko past Ebusua Dwarfs INFORPRESS Le président de la FCF défend que toutes les institutions sportives soient auditées INFORPRESS Handball: New women’s handball coach wants Cape Verde to make history at CAN INFORPRESS Santo Antão: Coordenação do projecto Apoio ao Micro Empreendedorismo Feminino preocupada com problemática do lixo

Côte d’Ivoire/ Abinan dévoile les actions concrètes du gouvernement dans la lutte contre le travail des enfants


  25 Juillet      4        Job (216),

   

Abidjan, 25 juil (AIP)- Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Pascal Kouakou Abinan, a dévoilé, mercredi, à Abidjan, les actions concrètes posées par le gouvernement ivoirien dans la lutte contre le travail des enfants, lors de la célébration de la Journée mondiale de la lutte contre le travail des enfants (JMTE 2019).

Selon lui, cette volonté politique est manifeste à travers un cadre juridique pertinent et la mise en œuvre de politiques et de programmations d’éducation, de formation et de protection sociale et le fort engagement de la Première Dame de Côte d’Ivoire, Mme Dominique Ouattara.

Il s’agit, a détaillé le ministre Abinan entre autres, l’accès à un travail décent aux adolescents qui ont atteint l’âge minimum d’admission à l’emploi, la réduction de la vulnérabilité socio-économique des familles et des communautés, la protection et l’assistance des personnes victimes des pires formes de travail.

Cette célébration s’est déroulée autour du thème, « La seule chose qu’un enfant devrait faire travailler est son imagination ».

M. Abinan a précisé que ce thème d’actualité appelle à une action visant à développer l’esprit de créativité chez l’enfant, à mettre fin au travail des enfants sous toutes ses formes d’ici à 2025 comme le prescrit la cible 8.7 des Objectifs de développement durable (ODD) et à promouvoir l’épanouissement total de l’enfant.

«Ce thème nous interpelle sur la nécessité de promouvoir les droits de l’enfant, en particulier ses droits à la liberté d’expression, d’association, de pensée et de conscience. Mais aussi ses droits à la protection contre les abus, les mauvais traitements et le travail dangereux des enfants. Enfin, ces droits aux loisirs, aux activités créatives et culturelles, à l’éducation », a-t-il préconisé .

Il a déploré le fait qu’en dépit des actions, force est de constater que de nombreux enfants continuent à être victimes de traite, d’exploitation et de travail des enfants en Côte d’Ivoire. Car, selon les données de l’enquête par indicateurs multiples de 2016, environ 4 sur 10 enfants dont l’âge varie de 5 à 17 ans sont astreints au travail des enfants en Côte d’Ivoire.

Au nom de la Première Dame, la conseillère Chantal Poaty, après avoir égrené les progrès accomplis par le Comité national de surveillance (CNS) et leurs partenaires, a réitéré l’engagement de Mme Dominique Ouattara à poursuivre la lutte  contre le travail et la traite des enfants.

Au regard des avancées dans la lutte contre la traite des enfants en Côte d’Ivoire, Dramane Haidara, le représentant-résidant  de l’Organisation internationale du Travail (OIT) s’est réjoui du fait que la Côte d’Ivoire montre au monde entier son engagement sans faille à lutter contre le fléau.

Dans la même catégorie