APS LIVERPOOL PROFITE DE LA COMPLICITÉ RETROUVÉE ENTRE MANÉ ET SALAH (MÉDIAS APS LES « JALONS’’ D’UNE IMPRIMERIE NATIONALE DE TYPE NOUVEAU APS LOCALES 2022 : LA CAMPAGNE DÉMARRE LE 8 JANVIER (CNRA) APS THIÈS : LE HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL LANCE UNE CARAVANE DE FORMATION DES PARTENAIRES SOCIAUX APS EDOUARD MENDY NOMINÉ POUR LE TITRE DE PERSONNALITÉ SPORTIVE AFRICAINE DE L’ANNÉE, DE LA BBC AGP Guinée/football : Le comité de normalisation déjà installé (FIFA) AIP La Côte d’Ivoire veut se doter d’une agence spatiale ( ministre) AIP La 2ème édition du forum GMES-Afrique planche sur la mise œuvre de la 2nd phase du programme APS IDRISSA DIABIRA RAPPELLE L’IMPORTANCE DE LA DIGITALISATION DE L’ADMINISTRATION APS LE SCRUTIN PRÉSIDENTIEL GAMBIEN A ÉTÉ LIBRE, FIABLE ET TRANSPARENT (OBSERVATEURS)

Bulletin de l’écologie de l’Afrique


  1 Août      18        Environment (3244),

   

Rabat, 01/08/2019 (MAP)- Voici le bulletin de l’écologie de l’Afrique pour la journée du jeudi 1er août :

Sénégal:

–L’inspecteur régional des eaux et forêts de Thiès, le lieutenant-colonel Birame Dieng, a évoqué, mercredi, les « défis » que doit relever le service forestier régional, dont notamment l’élaboration de plans d’aménagement au profit de toutes les forêts du Plateau de Thiès.

Les « défis », selon Birame Dieng, consistent à « doter toutes ces forêts du Plateau de Thiès d’un plan d’aménagement, pour prendre en compte les préoccupations des populations riveraines ».

En même temps, l’ingénieur des eaux et forêts a préconisé de « mettre l’accent sur des ouvrages antiérosifs, afin de contribuer efficacement à la lutte contre les inondations récurrentes ».

Nigeria :

–Le gouvernement nigérian essaie d’obtenir des développeurs de centrales solaires, une baisse des tarifs de rachat d’électricité. Les investisseurs concernés sont ceux avec lesquels le pays a signé en juillet 2016, des accords pour l’implantation de centrales solaires photovoltaïques d’une capacité globale de 1075 MW.

Il s’agit en tout de 14 projets logés dans le Nord du pays et ayant une capacité comprise entre 50 et 100 MW, rapporte la presse locale.

Selon la même source, le gouvernement considère que les prix convenus, il y a trois ans, sont trop élevés et désire obtenir leur diminution par les producteurs. En retour, il offrira des garanties financières plus solides, fournies par la BAD et la Banque mondiale afin de prévenir tout éventuel défaut de paiement.

 

RDC :

–L’ONG congolaise CODELT plaide pour l’application par l’autorité urbaine des nouvelles mesures du gouvernement interdisant la production des emballages plastique en République démocratique du Congo (RDC), en vue de la réussite de son programme « Kin bopeto ».

Moïse Mbaya membre de cette ONG, cité par l’ACP, a déploré le fait que l’arrêté du ministre de l’industrie signé 2017 et entré en vigueur depuis juillet 2018, n’est pas toujours d’application à Kinshasa, ou les usines productrices de ces articles continuent à opérer, favorisant ainsi une présence accrue des sachets et des bouteilles plastiques à chaque rue de la capitale.

Dans la même catégorie