MAP SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 22ème anniversaire de la Fête du Trône (Texte intégral) GNA Sandema Hospital holds staff durbar GNA COVID-19; Group commends Health Minister’s efforts in fighting the pandemic AGP COVID-19: Don’t deny non-masked patients health care-Medical Officer AGP Kindia-Examen du CEE: 12554 candidats dont 5683 filles répartis dans 42 centres AGP Matam-Examen du CEE : 5.835 candidats dont 3122 filles répartis dans 13 centres AGP Gueckédou-Administration : Passation de service entre les sous-préfets sortant et entrant de Koundou Léngo Bèngou GNA Korle-Klottey initiates measures to implement development policies GNA CAMFED Ghana awards Teacher Mentors under Transformative Leadership Programme GNA Mobile phones and social interaction

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique)


  5 Août      19       

   

Rabat, 05/08/2019 (MAP)- L’actualité politique au Sénégal, la situation sécuritaire au Mali, le recensement de la population au Kenya, les craintes d’une propagation du virus Ebola au Rwanda et les relations entre Addis-Abeba et Tokyo sont, entre autres, les principaux sujets traités par la presse africaine parue lundi.

Au Sénégal, +Le Quotidien+ écrit sous le titre « Fonctionnement et modernisation : les nouveaux dossiers de la justice », qu’au-delà de la reconduction de Souleymane Teliko à la tête de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), l’AG de cette instance a été encore une tribune de revendications et de promesses.

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Malick Sall, a souligné à cette occasion qu’il veut « privilégier le dialogue et la concertation permanente pour éviter les écueils d’incompréhensions dans un monde de pluralisme d’opinions, de liberté d’expression et de forte judiciarisation des litiges où rien n’est pardonné aux acteurs judiciaires, ni dans l’exercice des fonctions ni en dehors, car le magistrat incarne la justice sous la robe mais aussi toujours et partout même dans ses relations les plus personnelles ».

Loin de ce sujet, +L’AS+, qui titre à la Une « Wade remobilise l’opposition », croit savoir que l’ancien président Abdoulaye Wade, patron du Parti démocratique sénégalais (PDS/opposition) a reçu vendredi dernier le député et président du Mouvement Tekki (opposition), pour discuter avec lui de plusieurs questions liées à l’actualité nationale.

A l’issue de l’audience, le président de « Tekki », Mamadou Lamine Diallo, a révélé que le congrès de la renaissance démocratique partage la même position que Wade sur le dialogue politique, indique le journal, faisant remarquer que Wade est en train de fédérer une partie de l’opposition autour de sa personne pour les combats en vue.

Au Mali, +L’essor+ indique que le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, Chef Suprême des Armées a reçu en audience, samedi dernier, une forte délégation de la 3ème promotion de l’Ecole de guerre de l’Armée de terre du Nigeria.

La délégation composée de 42 officiers, 4 officiers généraux et 3 colonels du corps de l’encadrement, auxquels s’ajoutent 38 officiers supérieurs stagiaires dont un de Congo Brazzaville était conduite par le Commandant de l’école, le général de division Ufotie Charles.

Et d’ajouter qu’au centre des échanges, figurait la coopération militaire trans-frontalière pour la sécurité des personnes et de leurs biens dans la sous-région et le continent africain.

Les élèves et leur encadrement, en fin de séjour au Mali, étaient vénus s’imprégner de l’expérience malienne en matière de gestion participative et inclusive de la sécurité , la défense et le développement, note le journal qui cite la Présidence malienne.

D’autre part, la publication rapporte que la signature de l’Accord de cessation des hostilités entre les dozos et les groupes d’auto-défense des cercles de Macina, San, Djenné, Tenenkou et Niono a eu lieu samedi dernier.

Par cette signature, les responsables des deux communautés se sont engagés à observer un cessez le feu ce qui permettra de ramener la quiétude et relancer les activités économiques.

Ils ont annoncé une seconde rencontre pour échanger avec les populations de toutes les communes afin de consolider la cohésion sociale entre toutes les communautés, selon le quotidien.

Au Kenya, le journal +The Star+ rapporte que le Bureau national des statistiques du Kenya (KNBS) organisera les 23 et 24 août courant un recensement de la population du pays.

Dans une interview exclusive, le directeur général de KNBS, Zachary Mwangi, a déclaré au journal qu’un budget conséquent de 18,5 milliards de shillings (185 millions de dollars) a été consacrée à cette opération qui permettra à son équipe de compter tout le monde et que les chiffres seront « exacts » et « crédibles ».

En 2009, les chiffres du recensement des comtés de Wajir, Garissa et Mandera ont été contestés et l’affaire a été renvoyée devant la Haute Cour.

Les recenseurs vont non seulement chez la population, mais frapperont aussi à la porte des chambres d’hôtel de tout le pays, assure le DG de la KNBS, ajoutant que les prisonniers et les suspects dans les cellules de police, les soldats dans les casernes et les étudiants dans les pensionnats seront aussi recensés.

Les agents du KNBS administreront un questionnaire numérique aux personnes admises à l’hôpital, aux voyageurs et aux familles de la rue.

Ceux qui se trouvent hors de la frontière, y compris les membres de la diaspora, ne participeront pas au décompte. KNBS a toutefois mis au point un formulaire permettant aux ménages d’indiquer s’ils ont des parents vivant en dehors du pays.

«Nous ne comptons pas les personnes qui se trouvent hors des frontières du Kenya. Le recensement est un décompte total de toutes les personnes vivant dans le pays à une période donnée dans une frontière bien délimitée », a-t-il ajouté.

Au Rwanda, le quotidien +The New Times+ écrit que la ministre rwandaise de la Santé, Diane Gashumba, a réitéré son appel à ses ressortissants d’éviter tout voyage « non nécessaire » dans l’Est de la RD Congo après la confirmation d’au moins quatre nouveaux cas d’Ebola à Goma, ville commerciale toute proche de la frontière entre les deux pays.

« Nous exhortons nos ressortissants à signaler toute personne manifestant des signes et symptômes d’Ebola et à respecter toutes les mesures d’hygiène élémentaire afin d’éviter le risque de la propagation du virus mortel », a déclaré dimanche la responsable rwandaise, citée par le journal.

Et d’ajouter que le Rwanda a mis en place une série de mesures de sécurité, incluant l’examen rapide de personnes arrivant de la RDC, la mobilisation des agents de santé, le renforcement des mesures d’hygiène, ainsi que la sensibilisation des populations.

Sur un autre registre, le journal +RNA+ rapporte que le dialogue sur le leadership en matière de sécurité alimentaire en Afrique sera lancé lundi à Kigali avec la participation d’une pléiade de hauts responsables africains, ministres, dirigeants d’organisations internationales et régionales et d’éminents scientifiques et experts.

Ce meeting de deux jours, écrit-on, sera axé sur les moyens à même de renforcer l’adaptation et la résilience des systèmes agricole et alimentaire du continent africain en vue d’atténuer les effets des changements climatiques.

Co-organisé par le gouvernement rwandais, la Commission de l’Union africaine, le Groupe de la Banque mondiale, la Banque africaine de développement, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et le Fonds international de développement agricole, cet évènement devrait déboucher à un engagement commun pour mieux coordonner et faciliter les actions de lutte contre les changements climatiques, ajoute le média électronique.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ s’intéresse aux relations entre Addis-Abeba et Tokyo et les actions entreprises entre le japon et l’Ethiopie en faveur de la stabilisation dans certains pays du Continent notamment le Sud-Soudan.

Le média éthiopien reprend dans ce sens des déclarations faites lors de la remise par l’ambassadeur du Japon à Addis-Abeba à l’ancien Premier ministre éthiopien Hailemariam Dessalegn du Grand Cordon de l’Ordre du Soleil Levant pour ses services distingués à la société et pour la promotion des relations entre les deux pays.

A Djibouti, +La Nation+ revient sur les efforts déployés pour combattre la discrimination à l’encontre des personnes handicapées vivant en république de Djibouti.

Une convention de partenariat engageant l’Agence Nationale pour les Personnes Handicapées et la Commission Nationale des Droits de l’Homme à coordonner et à unifier leurs actions pour mieux combattre la discrimination contre les personnes handicapées, a été signée à cet effet, écrit le journal dans sa version électronique.

Dans la même catégorie