ANP Le Président de la République préside une réunion du conseil supérieur de la défense nationale ANP Le Président de la République préside une réunion du conseil supérieur de la défense nationale ANP Tahoua : Un incendie consume 16 boutiques dans un marché de la ville APS L’INSTITUT DE DÉFENSE DU SÉNÉGAL INAUGURÉ AU CAMP IDRISSA-FALL APS UNE RALLONGE DE 45 MILLIARDS POUR LA MODERNISATION DU MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT APS LE FONSIS ET L’AFREXIMBANK EN SYNERGIE POUR ACCOMPAGNER LES PORTEURS DE PROJETS Inforpress São Vicente: Festival de desporto para atletas com deficiência dá início às comemorações dos 100 anos da travessia aérea Inforpress Relatório sobre últimas eleições presidenciais revela que a imprensa deu uma cobertura igualitária aos candidatos Inforpress PR animado com sinais de retoma teme evolução da pandemia que possa levar a um novo fechamento Inforpress Pólo da Escola do Mar em São Miguel vai servir Santiago e as ilhas do Sul – ministro

MATAM : RENCONTRE DE PARTAGE SUR LE PROGRAMME ECOLE-ENTREPRISE


  31 Octobre      18        Businesses (191),

   

Matam, 31 oct (APS) – La ville de Matam (nord-est) a abrité jeudi une

rencontre de partage avec les acteurs de la formation professionnelle

dans le cadre du programme de formation Ecole-Entreprise (PF2E)

financé par l’Etat du Sénégal, a constaté l’APS.

Le programme de formation Ecole-Entreprise ‘’vient à son heure’’,

souligne Aboubacry Sow, assistant technique dudit programme. Il

explique qu’il permet en effet aux jeunes âgés de 16 à 35 ans

d’’’avoir un métier, un diplôme d’Etat’’ et ’’d’être aujourd’hui

formés par une entreprise’’.

Le programme vise à ‘’former des jeunes à travers des entreprises

dites formatrices’’. Concrètement, il s’agit pour le jeune de signer

un contrat d’apprentissage avec une entreprise. La formation

complémentaire « se fera’’ ensuite « dans un établissement de formation

public ou privé’’, a-t-il précisé.

Selon lui, l’Etat va accompagner le jeune bénéficiaire en lui payant

une allocation mensuelle de 40.000 francs la première année, 20.000

francs la deuxième année et 10.000 francs la troisième. ‘’C’est donc

dire que c’est l’Etat qui accompagne tout ce dispositif lié à cette

formation programme Ecole-Entreprise’’, a-t-il dit.

Il a précisé qu’aucun quota n’a encore été fixé pour la région de

Matam. L’objectif du programme, a-t-il rappelé, est de former 25.000

jeunes à travers le Sénégal. Ces jeunes seront encadrés par 3.000

tuteurs en entreprise.

‘’Si les entreprises de la région de Matam offrent des places de

formation, on va les mettre en contact avec les établissements de

formation professionnelle qui sont dans les alentours’’, a-t-il

ajouté.

Dans la même catégorie