GNA Madina MP calls for peaceful co-existence GNA Greed, dishonesty and hypocrisy must be eschewed in ‘galamsey’ fight – Asantehene GNA COVID-19 has affected blood mobilisation – Dr Srofenyo GNA GSS and Gender Ministry train census grievance redress agents GNA Volta NDC MPs donate to Moslem communities in Hohoe GNA Rastafarian Saga: Applicant not a student of Achimota School–AG GNA Cherish unity as Muslims – Imam urges GNA Excesses by National Security operatives on CitiFM journalists pass for wickedness – Affail Monney GNA KoKMA declares ban on drumming, noisemaking GNA Enforce containerization of transit cargoes– Alhaji Iddisah

L’ONG « DDEF » déplore les mauvaises conditions de travail des femmes congolaises


  6 Novembre      13        Job (216), Society (27062), Women's Leadership (335),

   

Kinshasa, le 06 octobre 2019 (ACP) –   L’ONG ‘’Défense des droits des enfants et des femmes (DDEF)’’ déplore les mauvaises conditions dans lesquelles de nombreuse femmes évoluent dans leur profession où leurs mouvement sont restreints empêchant leur éclosion.
Le président de cette ONG Me Célestin kutenalo, précise que  les femmes interviennent moins que les hommes dans les décisions sur le devenir de leur structure professionnelle et sont exposées par contre aux violences,  discriminations de toutes sortes. Il a plaidé pour  que les  femmes et les hommes bénéficient des mêmes droits et des mêmes conditions, grâce à la mise en œuvre de la dimension genre.
S’exprimant sur le rôle important que la femme assume déjà dans la société, il a noté que ces dernières contribuent à la réduction de la pauvreté et  la sécurité alimentaire ainsi qu’à l’éducation et l’encadrement des  enfants.
L’inégalité entre les femmes constitue l’un des principaux obstacles au développement durable, à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté, a-t-il encore renchéri.
Il a enfin rappelé que la pauvreté reste intimement associée au sexe car  selon les statistiques récentes, les femmes représentent  près de  70%  des personnes vivant dans une grande précarité.
Pour sortir de cette situation, le président de l’ONG «  DDEF » a demandé aux législateurs de voter des lois  devant permettre aux femmes  d’avoir l’accès  facile notamment aux soins de santé, à l’éduction et aux instances   de  prise des décisions.

ACP /Kayu/May

Dans la même catégorie