Les étudiants de l’université de Niamey condamnent les attaques meurtrières récurrentes dans le pays AIB Burkina : Le gouvernement et ses partenaires échangent autour de la production agro-sylvo-pastorale AIB Burkina : l’Etat préconise des formations professionnelles privés aboutissant à l’auto-emploi AIB Fada N’Gourma : Plusieurs élèves blessés suite à des échauffourées avec les FDS GNA Australian High Commission supports training of women in dairy processing GNA ACET launches call for SMEs into Business Transformation Programme GNA Murder suspect weeps as he awaits committal proceedings MAP Grand Prix 4* de Gorla Minore en Italie : Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème APS ENTRE 500 ET 700 PARTICIPANTS ATTENDUS AU 6E FORUM DE LA FINANCE ISLAMIQUE (ORGANISATEURS) GNA COVID-19: All set for second dose vaccination in Ashanti

Bilan à mi parcours des groupements d’épargne d’Oumé sur le projet « African Women Fight Poverty


  14 Décembre      11        Photos (3802), Women's Leadership (335),

   

Oumé 14 déc (AIP) – Des groupements d’épargne et de crédit communautaire affiliés à l’Ong « Foyer amélioré » ont fait le bilan à mi parcours de la mise en oeuvre, du projet  » African Women Fight Poverty », financé par le Fonds des Nations unies pour l’enfance ( UNICEF), au foyer polyvalent d’Oumé.

Soixante quinze groupements avec un effectif total de 1263 membres sont implantés dans tout le département d’Oumé, a salué le chef du projet « African Women Fight Poverty » , Kasso Tema Gisele. L’opération a pour but, à terme, de constituer 100 groupements pour environ 2000 membres.  » Le bilan à mi-parcours de ce projet est satisfaisant », a-t-elle dit.

Le superviseur du projet « African Women Fight Poverty », Goublessan Antoinette a félicité les responsables de l’Ong qui soulagent les ménages à travers la mise en place des caisses d’épargne et de crédit dans le département.

La structure est présente dans le département d’Oumé depuis seulement deux ans et les résultats obtenus sont plus que remarquables a indiqué, mardi, le directeur de l’Ong Foyer amélioré, Elis Doua Djahe.

Démarrée en février 2016 pour prendre fin en 2021, cette initiative veut favoriser l’épargne, le crédit et entrepreneuriat au sein des groupements de base, au travers de l’automatisation financière des femmes dans les zones urbaines et rurales du pays.

Dans la même catégorie