GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

MAISON DE LA CULTURE DOUTA SECK : DES FILMS DOCUMENTAIRES SUR L’ART À L’HONNEUR


  29 Janvier      30        Arts & Cultures (1660), Cinema (104),

   

Dakar, 29 jan (APS) – Les journées du documentaire artistique de Dakar visent à ’’valoriser’’ le travail des réalisateurs ayant opté pour des films documentaires sur l’art, a dit l’initiateur de l’évènement, le journaliste culturel, Alioune Diop de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS).

Ces journées démarrées lundi à la Maison de la Culture Douta Seck prendront fin mercredi.

Au-delà de renforcer l’agenda culturel du Sénégal, a fait savoir M. Diop, ’’ces journées ambitionnent de permettre aux disciplines artistiques d’avoir un autre support promotionnel’’.

’’Nous projetons des films qui parlent de l’art musique, théâtre, littérature, danse, etc’’, a indiqué le journaliste.

Le film ‘’Iba Ndiaye, peintre’’, un portrait sur le plasticien sénégalais Iba Ndiaye (1928-2008) réalisé en 1982 par le cinéaste Paulin Soumano Vieyra sera projeté aujourd’hui à Douta Seck.

Auparavant, les documentaires ‘’Moustapha Dimé’’ (2008) et ‘’Mourtala Diop, voyageur de l’art’’ (1993) de la réalisatrice Laurence Attali ont été projetés lundi.

Des films tunisiens comme ‘’L’homme qui est devenu musée’’ de Marwen Trabelsi et ‘’Sadika artiste multidimentionnelle’’ de la réalisatrice Farah Khadhar étaient au programme.

Il y a en plus du documentaire marocain ‘’La culture est la solution’’ de l’association ‘’Racine’’ et le film Mali/France intitulé ‘’ Bamako taxi photo’’ qui est revenu sur les dix ans de la Biennale de la photographie de Bamako au Mali.

Les journées du documentaire artistique de Dakar ont aussi permis d’ organiser mardi, un panel sur le thème ’’Archives et développement’’ pour voir ’’l’importance des archives en terme de consultance et de connaissance de l’histoire’’. Le thème a été développé par le critique de cinéma Baba Diop.

Les organisateurs ont toutefois regretté l’absence du public.

’’Il y avait que les acteurs culturels, le grand public était absent et les écoles comme l’institut des Arts et de la Culture visé, n’ont pas répondu’’, a dit Alioune Diop.

Le journaliste culturel a déjà célébré à travers un panel au Musée des civilisations noires le 30 avril dernier, la journée mondiale du jazz. Il a également organisé les rencontres du film musical.

Dans la même catégorie