ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace GNA President fulfills promise to Black Satellites after Youth Championship triumph GNA CIMG launches professional marketing qualifications in Ghana MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien

JIF 2020 : Acho Mireille encourage les femmes à pratiquer le métier de mécanicien


  7 Mars      7        Society (26804), Women's Leadership (335),

   

Abidjan,7 mars (AIP) – La mécanicienne Acho Mireille, la seule femme à occuper cette fonction dans l’entreprise de transport et de logistique, SOCOTRA, a invité les femmes à s’intéresser et pratiquer à ce métier qu’elle juge passionnant et stimulant à bien des égards.

« J’encourage les sœurs. Nous les femmes on ne veut pas se salir. Elles jugent que c’est difficile. A l’épreuve du temps, elles se rendront compte que c’est exaltant », a déclaré Mlle Acho, vendredi, à l’occasion de la célébration des femmes de cette entreprise à Abidjan, dans le cadre de la Journée internationale de la femme (JIF) 2020.

Pour cette passionnée du travail bien fait, les salissures liées aux huiles et autres débris, ainsi que les efforts physiques consentis pour démonter, monter des moteurs et le contact avec le sol n’entament pas son amour de la mécanique.

Acho dit s’armer de courage et d’amour débordant pour continuer sur ce chemin qu’elle a choisi. « Je me couche par terre pour enlever les démarreurs, les alternateurs. Je préfère ça », a-t-elle affirmé, tout en témoignant être encadrée par des hommes forts de sensibilité et de compréhension. « Les encadreurs m’encouragent beaucoup. Je confie à Dieu chaque jour, mon travail », a-t-elle ajouté, se félicitant d’apporter une touche féminine à ce travail.

Portée par l’amour des véhicules dès son jeune âge, Acho a embrassé le métier de mécanicienne après une formation en électro-mécanique au collège d’enseignement technique (CET) d’Adzopé. « Je me suis engagée dans ce métier. J’aime ça », a-t-elle conclu.

Le directeur général de l’entreprise de transport et de logistique, Samy Merhy, a salué son dynamisme qui participe à l’essor de sa société et à la promotion des valeurs féminines.

Nmfa/kp

Dans la même catégorie