ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace GNA President fulfills promise to Black Satellites after Youth Championship triumph GNA CIMG launches professional marketing qualifications in Ghana MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien

L’autonomisation de la femme est un vecteur de solidarité


  18 Mars      25        Women's Leadership (335),

   

Niakara, 18 mars (AIP)- Le Chef du service de la protection de l’enfance et de la femme au tribunal de Korhogo, Franck Kambo Kouamé, estime que l’autonomie financière de la gente féminine, à travers l’exercice d’activités génératrices de revenus, est un vecteur de solidarité, d’entraide et de cohésion sociale.

A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale des Droits de la femme (JIF) 2020, une conférence sur le thème, « La promotion de la femme, un atout pour une paix durable en Côte d’Ivoire », a été dite, jeudi dernier, sur le site 2 de la Sucrerie d’Afrique en Côte d’ivoire (SUCAF-CI), à Badikaha (Niakara, région du Hambol).

Pour le conférencier, la promotion de la femme est catalyseur de la paix sociale. Une femme promue se sent considérée, aimée et confiante, par conséquent, elle va irradier son foyer, sa communauté et la société par la paix qu’elle y apporte à travers son engagement inconditionnel, son dynamisme et sa persévérance à toute épreuve, a-t-il ajouté.

« La femme, autonome financièrement, est prompte à aider pour apporter la paix et la stabilité dans son foyer, sa famille et sa communauté. Elle est en première ligne lorsqu’il s’agit de contribuer au règlement des désaccords et autres mésententes car plus sensible, plus tolérante et plus conciliante », a-t-il fait savoir

Dans la même catégorie