GNA Namibia Central Bank delegation calls on Bank of Ghana Governor GNA Bank of Ghana, Cyber Security Authority to deepen collaboration GNA Padua North America Association commissions six classrooms GNA MTN Y’ello Care: CEO spends time with pupils of New Asafo Basic School GNA Let’s educate girls on Sexual Reproductive Health Rights, Gender-Based Violence GNA Morocco Commended for Progress Made in Women’s Rights GNA Nsoatreman FC receives rousing welcome in Sunyani  GNA MTN FA Cup: Abdul Latif Adaare to officiate Hearts/Bechem final clash GNA Over 30 head porters undergo training courses in adolescent development GNA GIFEC Administrator concludes inspection of projects in Ashanti Region

FESTIVAL DE CINÉMA ‘’VUES D’AFRIQUE’’ : ‘’BAAMUM NAFI’’ DE MAMADOU DIA REMPORTE LE PRIX LONG MÉTRAGE FICTION


  28 Avril      6        Cinema (104),

   

Dakar, 28 avr (APS) – Le réalisateur sénégalais Mamadou Dia a remporté, avec son film ‘’Baamum Nafi’’ (Le père de Nafi en pulaar), le prix du meilleur long métrage fiction de la 36e édition du Festival international de cinéma ‘’Vues d’Afrique’’ de Montréal, au Canada, a appris mardi l’APS auprès du comité d’organisation de l’évènement.

L’annonce a été faite par Kotimi Guira, la chargée de programmation de ce festival qui s’est tenu du 17 au 26 avril. La 36e édition du Festival international de cinéma ‘’Vues d’Afrique’’, organisée en version numérique en raison de la pandémie de coronavirus, a livré son palmarès constitué de 14 prix.

Le jury a salué ‘’le jeu juste de tous les acteurs du film ‘Le père de Nafi’, même dans les rôles secondaires’’.

‘’Ce film nous tient en haleine et nous touche, malgré sa lenteur apparente, par son esthétique, son histoire, ses dialogues, la richesse de ses costumes, ses personnages nuancés (même les moins sympathiques)’’, ont fait valoir les membres du jury.

‘’En décrivant la montée discrète d’un mouvement politico-religieux extrémiste et son impact sur les villageois, se dévoile une société vivante, forte, colorée, libre et attachante, encore empreinte d’une sagesse métissée qui sait outrepasser les dictats religieux et la tradition, lorsque le bien-être des humains et des membres de la communauté est en jeu’’, expliquent-ils.

Le prix du meilleur acteur du festival est revenu à Alassane Sy, acteur principal du film ‘’Le père de Nafi’’, pour le ‘’jeu riche tout en nuances, où les émotions s’expriment puissamment sous des apparences impassibles, par le langage des yeux et du corps’’.

Le jury estime que ‘’l’acteur a su exprimer l’humanité du personnage chargé de la lourde tâche d’être imam au moment où la maladie, les tensions familiales et politiques menacent sa vie et ses valeurs’’.

La fiction ‘’Baamum Nafi’’, déjà distinguée dans d’autres festivals (Deux léopards d’or au festival de Locarno, en Suisse), met en scène deux frères rivaux vivant dans un village où se profile la menace du terrorisme religieux.

Le jury de la 36e édition du Festival international de cinéma ‘’Vues d’Afrique’’ a décerné, dans la catégorie long métrage fiction, deux mentions spéciales aux films ‘’Duga, les charognards’’, d’Abdoulaye Dao et Éric Lengani (Burkina Faso) et ‘’Un divan à Tunis’’, de Manele Labidi (France/Tunisie).

Quatre films sénégalais étaient en compétition au festival. Il s’agit de ‘’Tabaski’’ de Laurence Attali, ‘’Famara’’ de Yoro Mbaye, ‘’Bintou Mariage précoce’’ de Mamahadou Kheraba Traoré, et ‘’Baamum Nafi’’ de Mamadou Dia.

Voici le palmarès du festival :

Prix du long métrage : ‘’Le Père de Nafi’’ de Mamadou Dia (Sénégal)

Prix du moyen et court métrage documentaire : ‘’Le dernier poumon du monde’’ de Yamina Benguigui (France)

– Prix du long métrage documentaire : ‘’Congo Lucha’’ de Marlène Rabaud (Belgique/France)

Prix de la meilleure actrice décerné au groupe de jeunes filles du film ‘’Notre-Dame du Nil’’ d’Atiq Rahimi (France, Belgique, Rwanda)

Prix du meilleur acteur : Alassane Sy, dans ‘’Le Père de Nafi’’ de Mamadou Dia

Prix du moyen et court métrage : ‘’Le Chant d’Ahmed’’ de Foued Mansour (Algérie/France)

Prix du développement durable : ‘’Le dernier poumon du monde’’ de Yamina Benguigui (France)

Prix droits de la personne : ‘’Ils n’ont pas choisi !’’ de Youlouka Damiba et Gidéon Vink (Burkina Faso)

Bourse mobilité francophone : Sarah Nacer, réalisatrice de « Qu’ils partent tous’’ (Québec)

Prix regards d’ici : ‘’Myopia’’ de Sana Akroud (Canada Maroc)

Long métrage fiction : ‘’Un divan à Tunis’’ de Manele Labidi (France/Tunisie)

Moyen et court métrage fiction : ‘’Suru’’ de Kismath Baguiri (Bénin)

Long métrage documentaire : ‘’Non. Oui’’ de Mahmaoud Jemni (Tunisie)

Moyen et court métrage documentaire : ‘’La Inna Gobir’’ d’Ado Abdou (Niger).

Dans la même catégorie