Les étudiants de l’université de Niamey condamnent les attaques meurtrières récurrentes dans le pays AIB Burkina : Le gouvernement et ses partenaires échangent autour de la production agro-sylvo-pastorale AIB Burkina : l’Etat préconise des formations professionnelles privés aboutissant à l’auto-emploi AIB Fada N’Gourma : Plusieurs élèves blessés suite à des échauffourées avec les FDS GNA Australian High Commission supports training of women in dairy processing GNA ACET launches call for SMEs into Business Transformation Programme GNA Murder suspect weeps as he awaits committal proceedings MAP Grand Prix 4* de Gorla Minore en Italie : Le cavalier marocain Abdelkebir Ouaddar se classe 3ème APS ENTRE 500 ET 700 PARTICIPANTS ATTENDUS AU 6E FORUM DE LA FINANCE ISLAMIQUE (ORGANISATEURS) GNA COVID-19: All set for second dose vaccination in Ashanti

Les conditions de vie et de travail des travailleurs de la CBT au cœur du congrès ordinaire de l’Osytra-CBT


  7 Août      8        Job (216),

   

Porto-Novo, 07 Août (ABP) – L’organisation syndicale des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles (OSYTRA-CBT) affiliée à la confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (COSI-BENIN) a tenu jeudi à Lokossa sa première assemblée générale ordinaire pour définir une synergie d’action syndicale à la CBT en vue de la satisfaction de leurs revendications.

Pour le secrétaire général de l’Osytra-CBT, Abdou Rakib Yaya, ce premier congrès ordinaire vise à analyser les conditions de vie et de travail des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles afin d’obtenir une convention collective qui prendra en compte une grande partie de leurs préoccupations.

A l’en croire, ce congrès qui se tient dans un contexte international marqué par une crise multidimensionnelle du système capitaliste impérialiste qui se manifeste sur tous les continents à travers les réformes néolibérales et liberticides où il est constaté que la bourgeoisie dans les différents pays a choisi de faire supporter ses conséquences par les travailleurs et les peuples, est plus que jamais l’occasion de s’organiser par une synergie d’action syndicale à la CBT pour la satisfaction de leurs revendications.
Représentant le secrétaire général de la COSI-Bénin, Pierre Gniton a attiré l’attention des congressistes sur l’importance du dialogue social qui, dit-il, « est un outil pour le développement ».

Le syndicat, fait-il savoir, n’est ni une structure de guerre ou de décision mais plutôt une structure pour le dialogue social. Il a souhaité que la synergie d’action syndicale voulue à la CBT soit effective, les représentants des différentes confédérations doivent s’entendre parce que, souligne-t-il, « il n’y a pas de différence entre les travailleurs de la CSA, de la COSI, de la CGTB ou de la CNSTB ».

Il a pour finir encourager les congressistes à œuvrer pour l’amélioration de leurs conditions sociales.

Dans la même catégorie