ACP Le ministre de l’Industrie et le DG du FPI Patrice Kitebi échangent sur les contrats signés entre la RDC et l’Egypte GNA Chief breaks ground for multipurpose Nkawkaw Palace GNA President fulfills promise to Black Satellites after Youth Championship triumph GNA CIMG launches professional marketing qualifications in Ghana MAP RDC: le SG de l’ONU condamne fermement l’attaque perpétrée contre la MONUSCO au Nord-Kiv, tuant un Casque bleu MAP Observation mercredi du croissant lunaire annonçant le début du mois de Chaoual (ministère) MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien

CONGO : LE MOS MET EN PLACE DES ASSOCIATIONS POUR PROMOUVOIR L’AUTONOMISATION DES FEMMES


  18 Septembre      11        Women's Leadership (335),

   

Brazzaville, 18 Septembre (ACI) – Le Maître d’œuvre social (Mos) a accompagné les femmes des quartiers ‘’Sukisa’’ et Moukoundzi Ngouaka dans la mise en place officielle des associations pour la promotion économique et inclusive des femmes, en vue de lutter contre la pauvreté, indique un communiqué parvenu à l’Aci.

Le but de cet accompagnement est de promouvoir le développement économique local, de lutter contre la pauvreté par l’autonomisation financière et économique des populations locales, en particulier des femmes, dans les deux quartiers ciblés par le projet de Développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap).

Selon le document, ces associations vont bénéficier des crédits pour relancer leurs activités commerciales, notamment dans le domaine de la restauration et de vente des produits alimentaires ou autres, fortement affectées par la crise de la Covid-19. Les bénéfices de ces activités ont permis aux femmes d’investir dans la scolarisation et la formation de leurs enfants  et de subvenir aux besoins familiaux et sociaux.

L’association pour la promotion économique et inclusive des femmes du quartier ‘’Sukisa’’ compte 20 membres et dispose d’un compte à la Capped, dont le montant n’a pas été révélé.

En août dernier, 13 activités génératrices de revenus ont bénéficié d’un financement d’un montant total de 1 million 700 mille Fcfa et 9 activités génératrices de revenus ont été financées en novembre 2019 pour un montant total de 1 million 50 mille  Fcfa, souligne le communiqué.

Pour le Mos, les associations pour la promotion économique et inclusive des femmes sont des outils de développement territorial qui permettent l’autonomisation des populations locales, en les organisant autour d’une association de solidarité, en mutualisant leurs ressources, leurs moyens et leurs besoins.

D’après ce document, l’une des principales contraintes rencontrées en matière de promotion du développement territorial est l’insuffisance des ressources pour financer les petites activités de ces associations, en vue de les rendre capables à s’autofinancer.

«Dans ces quartiers, les précarités urbaines liées aux activités et à l’emploi sont manifestes. L’essentiel des activités économiques relève de l’informel constitué en majeure partie du petit commerce, dont les revenus sont faibles et ne permettent pas aux populations de subvenir aux besoins les plus élémentaires », explique le communiqué.

Par ailleurs, ce document indique que le projet Durquap est une opportunité de création d’emplois, en ce qui concerne surtout la réalisation des voiries pavées, des équipements et des travaux qui favorisent principalement l’emploi en faveur des hommes.

Aussi, grâce aux infrastructures et aux services publics, tel que le marché, il va faciliter la mobilité et le désenclavement, ce qui favorisera le développement des activités économiques et l’ouverture à de nouveaux marchés.

Dans la même catégorie