GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

Le Fonds image de la Francophonie soutient 22 films et séries


  27 Octobre      9        Cinema (104),

   

Abidjan, 27 oct 2020 (AIP)- Les commissions de sélection du Fonds image de la Francophonie réunies en septembre, ont accordé 12 aides à la production ou à la finition de films et retenu 10 projets en développement, dont trois séries, indique un communiqué de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) transmis mardi 27 octobre 2020 à l’AIP.

La sélection porte sur neuf longs-métrages de fiction (dont quatre au stade de l’écriture du scénario), un court-métrage, huit documentaires (dont deux en développement) et quatre séries en cours d’écriture (dont deux séries d’animation et une série documentaire).

Parmi les bénéficiaires, figurent le cinéaste tunisien Mohamed Ben Attia, dont le premier long-métrage avait remporté l’ours d’argent du festival de Berlin en 2016 et le romancier congolais Sinzo Aanza, qui s’attèle au scénario de son premier long-métrage, « Le procès des désirs ».

« L’Afrique centrale, longtemps parent pauvre des financements internationaux pour le cinéma et l’audiovisuel, bénéficie d’aides sur six projets. A noter la présence, parmi les bénéficiaires, de pays ayant traversé des crises sévères, comme la République centrafricaine et le Burundi. Au total, l’Afrique centrale obtient 30 % du total des fonds alloués et plus de 50 % des financements européens octroyés dans le cadre du projet Clap ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique), mené par l’OIF en partenariat avec le FONSIC (Fonds de soutien à l’industrie cinématographique de Côte d’Ivoire) », relève la note.

En septembre 2020, les commissions de sélection du Fonds image de la Francophonie ont traité, pour la première fois dans l’histoire de ce fonds, des dossiers en provenance de Sao Tomé et du Vanuatu. Les Etats insulaires bénéficient en effet d’une attention particulière et d’un effort d’accompagnement spécifique dans le cadre du projet Clap ACP.

Le FONSIC a sélectionné au total 24 projets en coproduction, dans le cadre du projet Clap ACP avec un objectif 26 films pour 2020. Le projet Clap ACP, financé par l’Union Européenne avec le soutien de l’Organisation des Etats ACP permet de doubler ou tripler, grâce à l’apport de fonds européens, les montants accordés à des coproductions entre pays ACP.

Les commissions du Fonds Image de la Francophonie se réuniront à nouveau fin octobre pour la dernière sélection de l’année 2020.

Le Fonds image de la Francophonie, actif depuis 30 ans, fonctionne avec deux commissions de sélection (Documentaires/Séries et Cinéma-fiction) présidées respectivement par la cinéaste Rahmatou Keïta (auteur notamment de plusieurs documentaires, dont « Al’lèèssi, une actrice africaine », présenté en compétition officielle au festival de Cannes 2005) et le patron de médias et entrepreneur numérique Alexandre Michelin (qui a également présidé le Fonds Images de la Diversité).

Dans la même catégorie