GNA SOS Children’s Villages Ghana empowers youth in Abuakwa North GNA Hardford Motors donates to National Chief Imam to mark Eid-Ul-Fitr GNA Police Cadet Trainees Matriculate GNA Muslims celebrate Eid flamboyantly – Ashaiman GNA Stakeholders commit to tackling teenage pregnancy in Bosomtwe GNA CDD-Ghana researches impact of COVID-19 on government reforms GNA Shun party politics at the workplace GNA Ghanaians must respect the rights and freedoms-NCCE Director GNA Assembly Member appeals for construction of bridge GNA Madina MP calls for peaceful co-existence

Les travailleurs de l’Institut pour l’emploi et la formation professionnelle entament aujourd’hui une grève de trois jours


  9 Décembre      8        Job (216),

   

Mindelo, 09 déc (Inforpress) – Les travailleurs de l’Institut pour l’emploi et la formation professionnelle ont entamé ce mardi une grève de trois jours, contre «l’absence de garantie de la publication du plan de carrière et des emplois, l’échelle des salaires et liste de transition».
S’adressant à Inforpress, le Syndicat des travailleurs de l’administration publique (Sintap), Luís Lima Fortes, a déclaré que, à l’issue de la réunion de médiation organisée par le syndicat avec la direction générale du travail et le gouvernement, «il n’y avait aucune garantie» de la publication de ces deux documents, bien qu’il s’agisse d’une «vieille revendication de ces travailleurs».
«Ils ont été laissés pour offrir un document avec l’approbation de ces deux instruments, mais jusqu’à présent nous ne l’avons pas reçu. Sintap n’a pas assez d’éléments pour lever la grève», a expliqué le dirigeant syndical, pour qui« tant qu’il n’y a aucune garantie, ils continueront la grève», car« les travailleurs en ont déjà assez des promesses».
Selon Luís Lima Fortes, en plus de la non-publication du PCCS et de la liste de transition, il y avait d’autres réclamations dont l’effet devrait être du 1er janvier 2020, mais qui ont été prolongées jusqu’au 1er janvier 2021.

Dans la même catégorie