AIP La Fondation Lonaci remet un internat, une école et une cantine à Toumodi et N’Dêbo AGP Journée mondiale de lutte contre le sida : Ovan abrite les manifestations dans l’Ogooué-Ivindo AIB Lutte contre le terrorisme : Le Burkina Faso plaide pour un soutien urgent de la Chine AIB Burkina : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits au cours de l’année scolaire 2020-2021 (gouvernement) AIB Burkina : 107 000 élèves déplacés internes réinscrits au cours de l’année scolaire 2020-2021 (gouvernement) AIB Ganzourgou/SIDA: Plus de 1000 patients sont suivies (médecin) ANP L’Ambassadeur des USA au Niger, en fin de mission, fait ses adieux au peuple nigérien ANP 1er édition de la Coupe de l’Ambassadeur de la Corée au Niger Niamey AIP Bientôt une deuxième Chaire UNESCO pour l’UAO de Bouaké AIP JMLS 2021: L’ONUSIDA met l’accent sur l’éradication urgente des inégalités qui alimentent la pandémie de Sida

Le Ministère du Genre honoré de partager les notions des droits des femmes, selon Annie Kenda


  5 Avril      17        Women's Leadership (329),

   

Kinshasa, 05 Avril 2021 (ACP). – L’experte en charge des questions juridiques au Ministère du Genre Famille et Enfant, Annie Kenda, a déclaré que son ministère était honoré de partager les notions relatives aux droits des femmes, en particulier et aux droits humains, en général, à la clôture du mois de la femme JIF 2021 organisée par l’ONGD « Appui à la Communauté Rurale pour le Développement Durable et la protection de l’Environnement » (ACORDEPE).

Mme Kenda l’a fait savoir lundi dans un entretien avec l’ACP, indiquant que le droit à la culture est un droit important qui facilite à ce que la personne puisse se nourrir, vivre et accéder aux ressources ainsi qu’à la terre, car les femmes en RDC et en Afrique sont privées d’être propriétaire des terres.

« Nous félicitons Mme Safi pour son entreprenariat agissant que nous venons de palper du doigt dans tout ce qu’elle réalise sur le terrain où elle est propriétaire des terres avec des documents acquis légalement en son nom », a- t- elle dit, notant que cela est une première dans le pays et que le ministère salue l’ouverture des structures et des chefs de terre qui ont concouru à l’accès de la terre par cette agricultrice.

Selon Mme Kenda, également coordonnatrice de la Résolution 1325 au Ministère du Genre, c’est une raison de plus que le leadership puisse s’imposer, malgré la pandémie à Covid-19, une maladie qui exige de bien se maintenir, de se nourrir en légumes et de manger des produits bio, fruits de labeur des femmes du monde rural.

Si l’agriculture n’est pas prise en compte ou entretenu par les femmes, la population est exposée à la malnutrition exacerbée par la Covid 19.

Le thème de l’année : « Leadership féminin et futur égalitaire dans le contexte de la pandémie à corona virus », est une réponse aux défis liés au contexte actuel du secteur agricole dominé par la Covid-19, appelant le gouvernement à y accorder une priorité.

C’est à cela que porte le plaidoyer du ministère auprès des décideurs devant accorder une priorité à ce secteur tenu en majorité par les femmes à qui l’on doit doter des infrastructures appropriées dans le cadre du leader féminin qui tient l’agriculture, avant d’encourager les autres femmes et leurs communautés à jouir du droit à l’agriculture et garder leurs familles en bonne santé.

« Nous promouvons les droits des femmes dans ce secteur et nous saluons les activités que Mme Safi a présenté, avant d’appeler les autres qui sont dans ce secteur à lui emboiter les pas », a- t- elle souligné. A en croire L’exposition de ses activités qui s’inscrit dans le cadre de la réserve stratégique valorisée par la présidence de la République et nous voulons que les femmes puissent aussi accéder à ce programme en grand nombre en vue d’augmenter la production et d’éviter que le pays ne sombre dans une famine.

Dans la même catégorie