MAP Côte d’Ivoire : Face au déficit d’électricité, un programme de « rationnement » MAP Questions migratoires: M. Laftit souligne le leadership de SM le Roi qui érige le Maroc en modèle régional MAP La reconnaissance US de la marocanité du Sahara a contraint « les uns à dévoiler leurs cartes, les autres à sortir du bois » (Quid.ma) MAP M. Bourita s’entretient avec son homologue gambien INFORPRESS Porto Novo: Sebastião Monteiro ministra formação de construção de tambores de São João INFORPRESS Jako Cisco lança seu primeiro ‘single’ a solo intitulado de “terapia” INFORPRESS Santa Catarina: Bloco B do Liceu Amílcar Cabral recebe obras de reabilitação orçadas em seis mil contos INFORPRESS IGAE chama atenção para proibição da reutilização de garrafas de cerveja para engarrafar grogue INFORPRESS Covid-19: Escola SOS da Praia fechada após diagnósticos positivos INFORPRESS Assembleia Municipal da Praia suspensa após alegada ilegalidade na apresentação dos relatórios de conta e de actividades

L’armée américaine fournit au Niger 50.000 brochures de sensibilisation sur le danger des engins explosifs improvisés


  14 Avril      30        Politics (15124),

   

Niamey, 14 Avril (ANP) – L’Armée américaine vient de mettre à la disposition des forces armées nigériennes (FAN) 50.000 brochures destinées à la sensibilisation des populations civiles nigériennes sur le danger des engins explosifs improvisés (EEI).

La remise du lot de ces supports de communication a eu lieu, ce mercredi 14 Avril, dans les locaux de l’Etat- Major des Armées du Niger, en présence de plusieurs hauts responsables de l’armée nigérienne, ainsi que des autres corps de défense et de sécurité du Niger. L’armée américaine y était représentée par des officiers de l’armée de terre.

La communication à travers ces brochures, note-t-on,  vise à avertir les populations civiles sur le danger de toucher ou de  de s’approcher de tout ce qui semble être un engin piégé, une arme, une munition  ou un matériel militaire, et d’informer immédiatement les  dirigeants locaux.

Les engins explosifs improvisés (EEI) sont « une des préoccupations majeures dans nos opérations », a déclaré le Chef de Bureau des opérations des FAN, le Colonel-major Hamadou Djibo.

Face à ce danger, « les populations civiles ne sont pas également épargnées », a ajouté l’officier supérieur des FAN, avant de citer en exemple la mort des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 21 février dernier, jour du scrutin présidentiel, quand leur véhicule a sauté sur un IED (une mine) dans la Région de Tillabéry.

Selon lui, « pour conjurer ce sort, les FAN ont pris les dispositions nécessaires dès les premiers instants pour lutter contre  cette menace  et ce, en collaboration avec ses partenaire américains. En effet, les forces spéciales des Etats Unis  sont venues nous appuyer  et nous soutenir afin que nous trouvions des solutions pour lutter contre cette menace qui met en danger la sécurité de nos militaires et des populations ».

Le Colonel-major Hamadou Djibo a, en outre, indiqué que cette coopération militaire nigéro-américaine « a permis de dispenser une formation sur le désamorçage des EEI à plusieurs de nos militaires », avant d’ajouter que « ces efforts conjoints  se sont étendus  à la conception des dépliants  de sensibilisation et de signalisation sur les EEI et à la mise ne place d’une ligne  d’information ».

Le Chef de Bureau des opérations des FAN a également souligné que la réalisation de ces 50.000 brochures mises à la disposition de l’armée nigérienne par le Gouvernement américain « va renforcer davantage nos  capacités à contrer cette menace et à réduire ces effets destructeurs sur nos populations ».

Selon le représentant de l’armée américaine, cette campagne de sensibilisation sur le danger des EEI est d’autant importante et propice qu’elle intervient à un moment où les groupes terroristes qui menacent la sécurité du Niger ont « commencé à utiliser les engins explosifs improvisés pour cibler les populations innocentes ».

C’est pourquoi, a-t-il souligné, « le ministère nigérien de la défense a donné la priorité au développement de pratique de partage de l’information pour éradiquer les engins explosifs improvisés », expliquant que « c’est ce  à quoi vise l’initiative de sensibilisation et de signalement des engins explosifs improvisés ».

Enfin, a ajouté l’officier de l’United States Special Operations Forces (USSOF), cette campagne vise également « à améliorer la communication et la coopération  entre les FDS et la population  civile, y  compris avec les chefs traditionnels, spirituels  et religieux ».

Dans la même catégorie