ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN

Les femmes productrices et cheffes d’entreprises de la CEDEAO exhortées à maximiser les profits de la ZLECAf


  20 Avril      11        Women's Leadership (329),

   

Abidjan, 20 avr 2021 (AIP)-  La Représentante Résidente du PNUD en Côte d’Ivoire, Carol Flore-Smereczniak,  a exhorté les femmes productrices et  chef d’entreprises de la  Communauté économique des Etat de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à  maximiser leur profits dans le  cadre de la mise en œuvre  de la  zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA, ZLEC ou Zlecaf).

Le PNUD a conjointement organisé un atelier de renforcement des capacités des femmes commerçantes et productrices de la région CEDEAO en collaboration avec la CEDEAO en partenariat avec la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, le Centre du commerce international, Afrexim Bank et la  Coopération allemande (GIZ).

Pour Mme Flore-Smereczniak, les femmes, à travers leurs activités économiques notamment la transformation agro-industrielle, l’artisanat, le tourisme, le commerce ont des potentialités  pour se diversifier, s’agrandir. La zone de la libre échange offre une égalité de chance tant pour les hommes et les femmes, et  permet de faire la promotion sur  les marchés sous-régionaux  et continentaux d’entreprises dont des PME tenues en majorité par des femmes.

«Les femmes sont par excellence les commerçantes de l’Afrique du fait qu’elles occupent la majorité de ce secteur dans  toutes les composantes  et dans toutes les frontières » a-t-elle signifié.

Ainsi,  lors de ces travaux qui se tiennent du  mardi 20 avril au jeudi 22 avril à Abidjan,  des experts du PNUD , de la commission de la CEDEAO ainsi que des partenaires  font expliquer tous les mécanismes de la ZLECA, faire comprendre les modalités et les conditions pour  entrer sur les marchés, élucider les mécanismes de protection  des investisseurs et la libéralisation des biens et services, entre autres.

La décision de lancer le projet de zone de libre-échange continentale a été prise en janvier 2012, lors de la 18è session ordinaire de la Conférence de l’Union africaine.  Depuis, le 1er janvier 2021, la ZLECA est mise en place pour les pays ayant ratifié l’accord, alors que cette mise en place était initialement prévue pour le 1er juillet 2020, mais elle a été retardée à cause de la pandémie de Covid-19, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie