GNA Deputy Youth and Sports Minister launches Koora Sports Consult to unearth talents GNA Lack of storage facilities remain a major problem for farmers- study GNA Court orders Jomoro MP to produce documents on dual citizenship renunciation GNA Teachers urged to help change society positively GNA Six arrested for alleged human trafficking of minors GNA PPAG educates communities against child marriage GNA Children’s wellbeing: Lets’ step up implementation of Agenda 2040 GNA Centre for National Culture holds Traditional Talent Festival GNA Over 1,300 women trained in soap production in Bono/Bono East Regions GNA OACPS lack capacity to address tax avoidance, money laundering

Côte d’Ivoire-AIP/ La création d’un "pont" sollicité entre les employeurs et les étudiants des universités pour améliorer leur employabilité


  30 Avril      6        Innovation (4524), Job (216),

   

Abidjan, 30 avr 2021 (AIP) – L’enseignant-chercheur à l’université Alassane Ouattara de Bouaké, Dr Rémi Oussou Kouamé, a recommandé jeudi 29 avril 2021, la création d’un pont entre les employeurs et les étudiants des universités publiques pour améliorer leur employabilité, lors d’une rencontre à l’Agence ivoirienne de presse (AIP), à Abidjan.

« Il faut créer le pont entre le monde extérieur, entre les employeurs. Ce sont des attitudes qu’il faut avoir, surtout avec ces bruits qui courent selon lesquels les étudiants ne sont pas bien formés, les grèves des étudiants et des enseignants qui ne sont pas de nature à rassurer les employeurs », a déclaré Dr Oussou, au cours de « Les causeries de l’AIP » sur le thème « Le développement professionnel dans la formation des étudiants ? ».

Pour lui, il faut créer la confiance entre les universités et les employeurs potentiels et les engager parce qu’à défaut de cela, on a l’impression que la formation est coupée du monde de l’emploi.

« On peut à travers un certain nombre d’activités organisées sur les campus, les envoyer pour que les étudiants discutent avec eux pour qu’ils comprennent que tous les étudiants ne sont pas mauvais et qu’on peut trouver de bons étudiants qu’ils peuvent employer », a-t-il insisté.

L’enseignant de sociologie et d’anthropologie fait aussi savoir que la question de l’employabilité est également liée à la gouvernance au niveau des universités publiques, qui est la première difficulté.

Dans la même catégorie