APS LIVERPOOL PROFITE DE LA COMPLICITÉ RETROUVÉE ENTRE MANÉ ET SALAH (MÉDIAS APS LES « JALONS’’ D’UNE IMPRIMERIE NATIONALE DE TYPE NOUVEAU APS LOCALES 2022 : LA CAMPAGNE DÉMARRE LE 8 JANVIER (CNRA) APS THIÈS : LE HAUT CONSEIL DU DIALOGUE SOCIAL LANCE UNE CARAVANE DE FORMATION DES PARTENAIRES SOCIAUX APS EDOUARD MENDY NOMINÉ POUR LE TITRE DE PERSONNALITÉ SPORTIVE AFRICAINE DE L’ANNÉE, DE LA BBC AGP Guinée/football : Le comité de normalisation déjà installé (FIFA) AIP La Côte d’Ivoire veut se doter d’une agence spatiale ( ministre) AIP La 2ème édition du forum GMES-Afrique planche sur la mise œuvre de la 2nd phase du programme APS IDRISSA DIABIRA RAPPELLE L’IMPORTANCE DE LA DIGITALISATION DE L’ADMINISTRATION APS LE SCRUTIN PRÉSIDENTIEL GAMBIEN A ÉTÉ LIBRE, FIABLE ET TRANSPARENT (OBSERVATEURS)

Côte d’Ivoire/Violences électorales : libération d’une centaine d’inculpés


  30 Avril      4        Politics (17514),

   

Abidjan, 30/04/2021 (MAP)- Une centaine de personnes détenues suite aux violences qui avaient émaillé et suivi le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 en Côte d’Ivoire, ont été libérées, a annoncé vendredi le procureur de la République, Richard Adou.

« Les juges d’instruction ont ordonné les 28 et 29 avril la mise en liberté provisoire ou sous contrôle judiciaire d’une centaine d’inculpés », a-t-il déclaré en conférence de presse à Abidjan.

« A ce jour, 102 personnes pour lesquelles les investigations se poursuivent restent détenues », a-t-il poursuivi, soulignant que ces individus pourraient bénéficier d’une libération provisoire ou sous contrôle judiciaire.

Parmi les personnalités de prison se trouvait Pulcherie Gbalet, une figure de la société civile, sortie mercredi après huit mois de détention. Suite à sa libération, il a notamment appelé vendredi à une « véritable » réconciliation nationale.

Au titre de la « réconciliation nationale », plusieurs partisans et responsables du FPI, parti de l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, sont rentrés vendredi en Côte d’Ivoire, après 10 ans d’exil, à la suite de la crise post-électorale de 2010-2011 qui avait fait 3.000 morts selon un bilan officiel.

Le président Alassane Ouattara a ouvert la porte au retour de Laurent Gbagbo et de son ex-ministre de la Jeunesse Charles Blé Goudé, définitivement acquittés le 31 mars dernier par la Cour pénale internationale (CPI) de crimes contre l’humanité lors de ladite cette crise.

Dans la même catégorie