APS MAME FAMEW CAMARA EXPLIQUE L’IMPORTANCE DE LA PLACE DE LA FEMME DANS SES ŒUVRES GNA Africa should address challenges of Covid-19 – President Akuffo Addo APS SURVIE DE L’ENFANT : UN PLAN DE COMMUNICATION EN COURS D’ÉLABORATION POUR BOOSTER LES INDICATEURS APS MAME FAMEW CAMARA : ’’IL FAUT FAIRE DE LA LECTURE UNE DISTRACTION’’ APS LES TRAVAUX DU PARC DES TECHNOLOGIES NUMÉRIQUES « À UN NIVEAU SATISFAISANT » (COMMUNIQUÉ) GNA Speaker inaugurates Parliamentary Friendship Associations Management Committee GNA COVID-19: Dodowa Health Research Center engages stakeholders on trial of Sputnik Light vaccine GNA More than 65,000 merchants enrolled on the GhQR platform GNA Entrance University Hospital organizes health screening GNA Ghana-Togo Maritime Boundary Negotiations Meeting underway in Accra

Le CCEB offre 600 lampes solaires à 4 communes de Zorgho pour booster les résultats scolaires


  6 Mai      2        Innovation (4524),

   

Zorgho, (AIB) –  Le Cadre de concertation des ONG/association actives en éducation de base (CCEB) a fait don le mardi 27 avril 2021 à Mogtédo dans la province du Ganzourgou (région du Plateau central), d’un lot de 600 lampes solaires aux écoles des communes de Meguet, Zoungou, Boudry et Mogtédo. C’est dans le cadre du projet « Les enfants sont l’or du Burkina » que le CCEB qui lutte pour une éducation inclusive au Faso, a fait ce geste pour plus de résultats scolaires dans la localité.

Les écoles des 4 communes du Ganzourgou ci-dessus citées étaient en joie ce mardi 27 avril dernier. Et pour cause, le CCEB leur a apporté la lumière. Le projet « Les enfants sont l’or du Burkina » est en cours de démarrage dans la province du Ganzourgou.

Sa finalité est de promouvoir l’accès à une éducation de qualité sensible au genre, tout en développant des initiatives pour stopper la fréquentation des sites d’or artisanal par les enfants scolarisés ou non, de la province en général et spécifiquement des 4 communes cités. Les plus hautes autorités étaient là pour témoigner de leur gratitude au projet.

« C’est devant les autorités communales et administratives de ces 4 communes de Zorgho que ces lampes solaires et projecteurs ont été remis aux écoles cibles (surtout aux élèves du CM2) du projet pour permettre aux enfants d’apprendre leurs leçons à la maison. Parce que beaucoup de localités couvertes par le projet n’ont pas l’électricité », témoigne le chargé du projet Oumarou Ilboudo.

Il reconnait que « la lumière contribue à l’amélioration des résultats scolaires parce que les enfants apprendront. Nous avons estimé que c’était bien de leur trouver cette lumière pour que la lumière se fasse ».

Des clubs de filles et des gouvernements formés pour booster le rendement scolaire

Dans les différentes écoles couvertes par le projet des clubs de filles et des gouvernements scolaires  ont été pour permettre aux enfants et aux filles de participer à l’animation de la vie scolaire.

« Les enfants apprennent tout de suite à porter des responsabilités, à jouer leur rôle comme dans un vrai gouvernement et de savoir ce que c’est-ce que la gouvernance, quelles sont les responsabilités », éclaire le chargé de projet.

Selon les ont appris avec l’aide des enseignants comment se comporter lorsqu’on est responsable, comment on doit conduire la communauté vers les objectifs fixés par le gouvernement et les clubs scolaires.

« Ces clubs et gouvernement ont des plans d’action qu’ils ont élaborés et ce sont ces plans d’action qui ont été appuyé par le projet. Chaque club de filles a eu 100 000FCFA pour mettre en œuvre son plan. Chaque gouvernement scolaire a également a reçu 100 000FCFA pour la mise en œuvre des activités de son plan d’action. 25 écoles ont été couvertes et dans chaque école il y a deux structures (club et gouvernement). Cela fait un total de 5 millions de soutien du projet », a expliqué Oumarou Ilboudo.

Il ajoute que ces enfants « tiennent des réunions périodiques appelées conseils des ministres pour discuter des problèmes de chaque classe. Ces gouvernements interpellent les enseignants absentéistes ».

Ce projet est financé par Oxfam qui n’a pas manqué le rendez-vous de Mogtédo pour la remise des lampes solaires.

Pourquoi créer spécifiquement des clubs de filles dans ces écoles ? « Nous attachons du prix à la question du genre », a répondu le chargé du projet. 5140 enfants ont été touchés.

Débuté en 2018 dans le Yagha, le projet avait commencé à laisser percevoir les dividendes en 2019 jusqu’à ce que la situation sécuritaire se détériore avec des fermetures d’écoles.

Sur les 25 écoles il ne restait que 8 écoles. Le projet s’est donc déporté dans le Ganzourgou en 2020 pour prendre fin en décembre 2021. Avec les résultats déjà engrangés, le chargé du projet s’est dit satisfait.

Dans la même catégorie