GNA Deputy Youth and Sports Minister launches Koora Sports Consult to unearth talents GNA Lack of storage facilities remain a major problem for farmers- study GNA Court orders Jomoro MP to produce documents on dual citizenship renunciation GNA Teachers urged to help change society positively GNA Six arrested for alleged human trafficking of minors GNA PPAG educates communities against child marriage GNA Children’s wellbeing: Lets’ step up implementation of Agenda 2040 GNA Centre for National Culture holds Traditional Talent Festival GNA Over 1,300 women trained in soap production in Bono/Bono East Regions GNA OACPS lack capacity to address tax avoidance, money laundering

Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de « Jeune Afrique »


  6 Mai      12        Coopération (978), Editor's choice (2035),

   

Rabat, 06/05/2021 (MAP) – Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille du fondateur du magazine « Jeune Afrique », Béchir Ben Yahmed, décédé lundi à Paris.

Dans ce message, le Souverain affirme avoir appris avec une grande affliction le décès du journaliste Béchir Ben Yahmed, priant le Tout-Puissant de l’accueillir dans Son vaste paradis parmi les vertueux.

En cette douloureuse occasion, SM le Roi exprime aux membres de la famille du défunt et, à travers eux, à l’ensemble de ses amis et à sa famille médiatique, aussi bien dans son pays, la Tunisie, ou à l’étranger, Ses vives condoléances et Sa sincère compassion suite à la disparition de ce journaliste de renom, connu pour son grand professionnalisme, des décennies durant, et qui a consacré la majeure partie de ses articles et chroniques aux questions africaines, tout en défendant de manière déterminée les valeurs de démocratie, de liberté et d’ouverture.

Affirmant partager les sentiments des membres de la famille du regretté à la suite de cette perte cruelle, SM le Roi implore le Très-Haut de leur accorder patience et réconfort, de rétribuer amplement le défunt pour ses bonnes œuvres et de l’accueillir parmi les serviteurs vertueux.

Dans la même catégorie