GNA STAR Ghana Foundation to develop roadmap to address northern floods GNA Taxi drivers urged to be security conscious GNA Come and let’s build Ghana-Ofori Atta GNA Stakeholders discuss ways to boost support for Micro, small and medium enterprises GNA KGL Group sponsors maiden edition of diasporan investment summit APS AMY MBACKÉ THIAM AUX JEUNES ATHLÈTES : « CROYEZ-EN VOUS-MÊMES ET NE VOUS FIXEZ AUCUNE LIMITE » APS COUPE ARABE U20 : LES LIONCEAUX DOMINENT LES COMORES APS APPEL À UNE SYNERGIE DES ACTEURS CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX ENFANTS APS TOURNOI DUBAI : LES LIONS S’INCLINENT DEVANT OMAN APS DU MATÉRIEL INFORMATIQUE DU PARTENARIAT OPÉRATIONNEL CONJOINT À LA COUR D’APPEL DE SAINT-LOUIS

Barrage la Renaissance : L’émissaire américain pour la Corne de l’Afrique rencontre à Addis-Abeba le ministre éthiopien de l’eau


  10 Mai      4        Editor's choice (2035), Environment (2551),

   

Addis-Abeba, 10/05/2021 (MAP) – L’émissaire américain pour la Corne de l’Afrique, Jeffrey Feltman, a évoqué, lundi à Addis-Abeba, avec le ministre éthiopien de l’eau, de l’irrigation et de l’énergie, Seleshi Bekele, la question du grand barrage la Renaissance et les négociations tripartites en cours.

Lors de cette entrevue, le ministre éthiopien a informé l’émissaire américain de l’état d’avancement de la construction du grand barrage et des négociations tripartites en cours, a indiqué une source officielle éthiopienne.

La visite de Jeffrey Feltman en Ethiopie fait partie de son périple en Egypte, au Soudan et en Erythrée qui a débuté le 4 mai courant, ajoute la même source.

La visite de l’émissaire américain intervient au moment où les négociations entre l’Ethiopie, l’Egypte et le Soudan sont dans l’impasse et aussi à la veille du deuxième remplissage du grand barrage prévu en juillet prochain lors de la haute saison des pluies.

L’Ethiopie s’attache à des négociations tripartites sous l’égide de l’Union africaine qui aboutiront à «une solution gagnant-gagnant pour tous», avait souligné récemment le porte-parole du ministère éthiopien des Affaires étrangères, Dina Mufti, qui réagissait à la proposition faite par l’Egypte et le Soudan de former une médiation quadripartite dirigée par la République démocratique du Congo pour relancer les négociations.

Le quartet comprendrait l’Union africaine, les Nations unies, l’Union européenne et les Etats-Unis.

Les négociations menées sous l’égide de l’Union africaine en présence d’observateurs internationaux avaient été suspendues à plusieurs reprises, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie