ANP Le Président Bazoum demande aux partenaires du Niger leur accompagnement pour le retour des déplacés de la région de Diffa GNA Government grateful to Ghanaians for participating in Green Ghana APS PLAIDOYER POUR LA MISE EN PLACE D’UNE PLATEFORME NATIONALE DE DIALOGUE SUR L’ALIMENTATION APS VERS L’IMPLANTATION D’UN ENTREPÔT DE STOCKAGE DE MÉDICAMENTS À TOUBA (RESPONSABLE) APS PLUS DE 6 MILLIARDS DU FEM POUR LA GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES NATURELLES DU MASSIF DU FOUTA DJALLON APS UN SAMU RÉGIONAL ANNONCÉ À TOUBA AVANT LE PROCHAIN MAGAL (MÉDECIN-CHEF) APS LA DETTE CLIMATIQUE NÉCESSITE DES MÉCANISMES INNOVANTS DE FINANCEMENT (OFFICIEL) APS LANCEMENT DU PRIX POUR LA VULGARISATION DES STATISTIQUES AGRICOLES APS L’ANER ANNONCE L’INSTALLATION DE 115 000 NOUVEAUX LAMPADAIRES GNA NDPC holds stakeholders engagement to improve food nutrition systems

Gabon/Assises sur la réforme du National-Foot 1 et 2 : «A nous de jouer» (Pierre Alain Mounguengui)


  11 Mai      6        Sport (5519),

   

Libreville, 11 Mai (AGP) – L’invite du président de la Fédération Gabonaise de Football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui à l’endroit des panélistes réunis depuis lundi à Libreville pour se pencher sur l’avenir du football gabonais.

Les travaux des assises sur la réforme du National-Foot 1 et 2 ont été lancés lundi à Libreville sur une note d’espoir. Celui de voir le ballon rond rouler à nouveau sur les pelouses sur toute l’étendue du territoire national, sans interruptions ni grincements de dents de la part des différents acteurs, concernés par cet évènement. Notamment la Ligue nationale de football (Linaf), organisatrice dudit tournoi, les responsables des clubs, techniciens, joueurs, arbitres etc.

Pour parvenir à cette issue heureuse, le président de la Fédération gabonaise de Football (Fégafoot), Pierre Alain Mounguengui a émis quelques pistes de solutions en prenant également soin au préalable d’inviter les différents panélistes à mesurer le sens de la responsabilité qui leur incombe. «L’avenir de notre football est tout entier entre nos mains. N’allons pas chercher des prétextes ou de bonnes raisons pour tarder à nous mettre au travail», a-t-il prévenu. Avant de conclure par une formule assez évocatrice de ses attentes. «A nous de jouer», a-t-il tenu à rappeler.

Dans la même catégorie