ANP Le Président Bazoum demande aux partenaires du Niger leur accompagnement pour le retour des déplacés de la région de Diffa GNA Government grateful to Ghanaians for participating in Green Ghana APS PLAIDOYER POUR LA MISE EN PLACE D’UNE PLATEFORME NATIONALE DE DIALOGUE SUR L’ALIMENTATION APS VERS L’IMPLANTATION D’UN ENTREPÔT DE STOCKAGE DE MÉDICAMENTS À TOUBA (RESPONSABLE) APS PLUS DE 6 MILLIARDS DU FEM POUR LA GESTION INTÉGRÉE DES RESSOURCES NATURELLES DU MASSIF DU FOUTA DJALLON APS UN SAMU RÉGIONAL ANNONCÉ À TOUBA AVANT LE PROCHAIN MAGAL (MÉDECIN-CHEF) APS LA DETTE CLIMATIQUE NÉCESSITE DES MÉCANISMES INNOVANTS DE FINANCEMENT (OFFICIEL) APS LANCEMENT DU PRIX POUR LA VULGARISATION DES STATISTIQUES AGRICOLES APS L’ANER ANNONCE L’INSTALLATION DE 115 000 NOUVEAUX LAMPADAIRES GNA NDPC holds stakeholders engagement to improve food nutrition systems

Les étudiants de l’université de Niamey condamnent les attaques meurtrières récurrentes dans le pays


  17 Mai      4        Society (28148),

   

Niamey, 17 mai (ANP) – Le Comité Exécutif de l’Union des Etudiants Nigériens à l’Université de Niamey (UENUN) a, dans une déclaration sur la situation sécuritaire du pays, rendue publique ce lundi 17 mai 2021, condamné les attaques meurtrières récurrentes de ces derniers jours au Niger.
« Le Niger, havre de paix et d’espoir, est devenu un champ de bataille barbaro-romain où il continue d’être le nid et la cible d’attaques meurtrières venant de groupuscules de tout genre et chaque jour qui se lève s’estompe avec son lot de deuils », fait constater la déclaration, selon laquelle le pays est dans une décadence totale, la souveraineté territoriale semble être émasculée.
Avec ces multiples attaques perpétrées par les forces du mal ces derniers jour dans les localités de Diffa, Tahoua et Tillabéry, où plus de 200 civils ont perdu la vie dans une guerre qui fait également beaucoup de victimes militaires, « des villages dans l’ouest du Niger se vident de leurs habitants », font, en outre, observer les étudiants de l’université de Niamey, déplorant que les personnes déplacées arrivent par centaines, notamment de la zone d’Anzourou pour trouver refuge à Tillabéry, le chef-lieu de la région.
« Ces déplacés viennent chercher refuge après avoir été sommés de quitter leurs villages par des hommes armés qui ont aussi volé leur bétail et détruit leurs greniers », ajoute la déclaration de l’UENUN qui condamne avec amertume la recrudescence de ces attaques terroristes, avant d’exiger du Gouvernement nigérien la dotation des FDS des moyens adéquats et des matériels nécessaires pour faire face aux forces du mal qui terrorisent les populations nigériennes.
L’UENUN exige également du Gouvernement de prendre des mesures idoines pour les déplacés de Tillabéry et d’ailleurs, pouvant les mettre dans des situations humainement possibles.

Dans la même catégorie