GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

LA 3EME EDITION DU FESTIVAL DE FILM EUROPEEN LANCEE


  20 Mai      4        Cinema (104),

   

 

Lomé, 20 mai (ATOP) – Le directeur de cabinet du ministère de la Culture et du Tourisme, Germain N’Dame a lancé, le mercredi 19 mai à Lomé, la 3ème édition du festival de film européen prévu du 19 mai au 19 juin à Lomé et à Aného sous le thème « Documentaire : le cinéma du réel ».
Le festival de film européen est une initiative de la délégation de l’Union européenne (UE) au Togo en collaboration avec les ambassades de France et d’Allemagne. Il est une célébration de la richesse artistique et linguistique du patrimoine cinématographique européen et permet d’approfondir les échanges culturels entre l’UE et le Togo.
Ce festival ambitionne rassembler les cinéastes professionnels de ces deux villes du Togo, afin qu’ils puissent discuter, échanger et trouver des stratégies pour faire avancer le cinéma Togolais. C’est un évènement que toutes les délégations de l’UE organisent dans les pays où elles sont présentes.
Plusieurs activités sont au programme de cette 3ème édition. Il s’agit d’un concours de réalisation de films documentaires à l’intention des étudiants en école de cinéma ; la projection de quatre films européens et deux films documentaires togolais à projeter du 16 au 19 juin à Lomé (Institut français) et à Aného (forêt urbaine). Pendant cette période, il y aura aussi des masters class, un atelier d’éducation à l’image aux écoles primaires d’Aného et une rencontre inédite entre les cinéastes des deux villes choisies.
L’évènement de cette année, en marge de la cinématographie, milite aussi en faveur de la protection de l’environnement, sous la thématique « Je sauve mon environnement, je protège mon patrimoine ». A cet effet, il est prévu également lors de ce festival, la formation de dix jeunes cinéastes d’Aného à la production de dix capsules vidéos de 5mn. Ces capsules permettront d’immortaliser le patrimoine historique et culturel d’Aného et de sensibiliser les populations sur la protection de l’écosystème environnemental.
Le directeur de cabinet, Germain N’Dame s’est réjoui du fait qu’il aura, lors de cette édition, la projection des films africains, en particulier togolais. « Je voudrais vous rassurer du soutien du gouvernement à ce festival et qui, d’ailleurs souhaite voir son élargissement aux autres régions du pays », a-t-il ajouté.
Le chargé d’affaire à la Délégation de l’UE au Togo, Sergio Marinelli a, au nom des pays européens au Togo salué cette manifestation cinématographique et culturelle, qui selon lui, célèbre l’esprit de partage et d’unité que le septième art symbolise. Il a souhaité que cette édition soit un véritable moment d’échange de valeurs culturelles entre l’UE et le Togo.
La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence de l’ambassadrice de France au Togo, Mme Jocelyne Caballero, du directeur de Goethe Institut, Edem Attiogbé et du coordonnateur dudit festival, Israël Tounou.

Dans la même catégorie