ANP Niger : Le gouvernement se penche sur le phénomène de la mendicité dans le pays ANP Le Président de la République nomme un nouveau président de l’Autorité de lutte contre la corruption au Niger ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Ouverture à Bangui des travaux de la Table-ronde du secteur forestier ACAP Les Magistrats recommandent l’engagement systématique des poursuites disciplinaires à l’encontre des juges indélicats ACAP Le gouvernement condamne les exactions perpétrées près de Bossangoa ACAP Le Ministre de la Justice s’entretient avec l’Ambassadeur de France en Centrafrique GNA Government to establish girls STEM SHS in Accra

VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE


  17 Juin      4        Society (28924),

   

Dakar, 17 juin (APS) – Le gouvernement mauritanien a adopté un projet de loi portant modification du Code de la nationalité pour autoriser la double nationalité à ses citoyens « à moindre conditions ».

Le ministre mauritanien de la Justice, Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdoullah Ould Boya, en a fait l’annonce, lors d’une conférence de presse qu’il animait mercredi en marge d’une réunion du conseil des ministres.

« Le président de la République, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a tenu sa promesse de régler le problème des Mauritaniens de la diaspora qui ont obtenu la nationalité d’un autre pays tout en voulant garder les liens étroits avec leur pays d’origine et avec leur famille », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Chine nouvelle.

Selon Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdoullah Ould Boya, par cette modification du Code de la nationalité, « le pays va mieux bénéficier des compétences de sa diaspora ».

Le Mauritanien perdait automatiquement sa nationalité d’origine en cas d’obtention d’une seconde nationalité sans autorisation préalable du chef de l’Etat mauritanien, rappelle Chine nouvelle.

Le ministre a cependant précisé que les détenteurs de la double nationalité ne pourront pas briguer le poste de président de la République, devenir membre du gouvernement ou occuper une fonction élective (député, conseiller régional ou conseiller municipal), signale la même source.

La Mauritanie compte 4.077.347 habitants, selon l’Office national de la statistique (ONS) dont un demi-million vivant à l’étranger d’après le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur.

De nombreuses familles sénégalaises comptent des membres de part et d’autre de la frontière du fleuve Sénégal, frontière naturelle séparant le pays de la Mauritanie, dans une zone qui constituait une seule aire géographique avant les indépendances.

Il s’y ajoute que depuis le conflit frontalier ayant opposé les deux pays en 1989, quelque 14 000 réfugiés mauritaniens vivent encore au Sénégal, sans papiers pour justifier leurs origines ou demander la citoyenneté sénégalaise.

Dans la même catégorie