ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga ACP Les journalistes de l’ACP appelés à améliorer leur rendement pour la promotion de l’agence ACP Le Président Félix Tshisekedi réitère la nécessité de travailler pour l’intérêt général ANP Célébration de la fête de Tabaski à Tahoua : Les commerçants satisfaits des retombées économiques ANP Le Premier Ministre reçoit le Représentant résident du PAM au Niger ANP Entretien entre le Premier Ministre et le tout Premier nouvel Ambassadeur des Pays Bas au Niger GNA Will Accra work again with street Hawkers? ANP Zinder : Les revendeurs ont réalisé de bonnes affaires à l’occasion de la Tabaski

Ouverture des frontières terrestres au Niger : Les transporteurs interurbains reprennent progressivement le trafic vers l’international


  19 Juin      1        Society (28924),

   

Niamey, 19 juin (ANP)- Au Niger, après la décision du gouvernement de la réouverture des frontières terrestres pour compter du 17 juin dernier, les quelques compagnies de transport terrestre en activités à Niamey, visitées par une équipe de l’ANP en début de matinée de ce samedi 19 juin 2021, ont d’ores et déjà annoncé la reprise du trafic vers l’international.
Rappelons que les frontières aériennes et terrestres du Niger avaient été fermées depuis le 17 mars 2020 en raison de la pandémie de la Covid-19. Sitôt après cette décision du gouvernement de l’ouverture des frontières terrestres, la majeure partie des compagnies de transport ont annoncé sur les réseaux sociaux de la reprise des voyages à l’international à partir de ce 18 juin 2021.
La fermeture des frontières liée au coronavirus a impacté significativement le secteur du transport interurbain et a aussi occasionné la mise en place d’un business lucratif pour les passeurs clandestins qui imposent un prix exorbitant aux milliers de passagers qui prennent le risque de traverser les frontières.
‘’Je suis content de l’ouverture des frontières au Niger, je pouvais maintenant me rendre à Abidjan sans risque et à moindre coût’’ nous a confié Ibrahim Hama, qui a expliqué que lors de sa venue au Niger, il a passé 6 jours sur la route au lieu de 2, et sans compter les tracasseries routières.
Donnant son appréciation suite à cette reprise du transport à l’extérieur du pays, le Directeur Général de Sonef Transport, et également Secrétaire général de l’organisation des gares modernes, M. Mohamed ben Dahan a indiqué qu’ils sont ‘’heureux et soulagés après 15 mois d’arrêt d’activités vers l’international’’.
‘’Nous avons commencé surtout avec l’axe du Mali qui nous a précédé dans l’ouverture de ses frontières, il ne reste que le Burkina et le Benin qui n’ont toujours pas ouvert leurs frontières’’, a-t-il souligné tout en espérant que ‘’la décision du Niger fera tache d’huile pour les autres pays conformément au rapport du sommet des chefs d’Etat de l’UEMOA sur cette question’’.
Selon le DG de Sonef, l’ouverture des frontières n’arrête pas ‘’toutes les mesures concernant la rupture de la chaîne de transmission de la pandémie du covod-19, et à, cet effet, la compagnie Sonef tient beaucoup au respect du protocole mis en place’’.
Quant au responsable marketing et communication de STM Transport voyageur, M. Christian Caleb Doumatey, il s’est réjoui de cette décision du gouvernement qui permet de satisfaire les clients qui souhaitent voyager à l’international.
Selon lui, la compagnie STM a amorcé depuis le 18 juin dernier, plusieurs départs vers l’international notamment au niveau de la capitale Béninoise.
‘’Nous attendons que les autres pays prennent également la décision à leurs niveaux pour que le trafic soit effectif dans toute la sous-région’’, a souhaité le responsable marketing et communication de la STM.
Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Niger a lancé une vaste campagne de vaccination des populations contre cette maladie du 15 au 22 juin sur l’ensemble du territoire, rappelle –t-on.
A la date du 18 juin 2021, le pays a enregistré 5459 cas déclarés positifs à la covid-19 dont 5178 cas guéris ; 193 décès et 88 cas actifs.

Dans la même catégorie