ACP Covid-19: la vice-ministre de la Santé réceptionne un premier  approvisionnement de 250.380 doses du vaccin Pfizer offert par les USA ACP UNILU élue membre du Conseil d’administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie ACP UNILU élue membre du Conseil d’administration de l’Agence Universitaire de la Francophonie ACP La jeunesse congolaise encouragée à entamer le chemin de l’entrepreneuriat ACP La tradition : un obstacle majeur à la gestion par des femmes maraichères congolaises des terres agricoles ACP L’inflation nationale de la semaine du 20 au 25 septembre située à 0,051% au niveau national ACP Des réflexions pour creuser les solutions aux méfaits de la Covid-19 dans les milieux des micros entrepreneures ACP Signature de l’accord d’exploitation du gaz dans la zone d’intérêt commun entre la RDC et l’Angola ACP Le tourisme : un des leviers majeurs de la diversification de l’économie en RDC ACP PDTIE : ouverture officielle de l’atelier sur les activités de la réduction de la pauvreté en RDC et au Cameroun

Congo : Le Repar salue l’engagement du pays dans la résolution des problèmes environnementaux


  24 Juin      4        Environment (2996),

   

Brazzaville, 24 Juin (ACI) – Le Réseau des parlementaires pour la gestion durable des écosystèmes forestiers d’Afrique centrale (Repar) a salué, le 23 juin à Brazzaville, l’engagement du Congo dans la résolution des questions liées à l’environnement.

Au cours d’une audience qu’a accordée le président du Sénat, M. Pierre Ngolo, à la délégation du Repar en séjour au Congo depuis quelques jours, son coordonnateur, M. Jean Jacques Zam, a exprimé sa satisfaction quant à la détermination du Sénat à résoudre les problèmes environnementaux.

Le coordonnateur du Repar s’est réjoui d’entendre, à son arrivée au Congo, qu’une délégation parlementaire conduite par la présidente de la Commission environnement, Mme Odette Massoussa, s’est rendue dans le département du Kouilou pour s’enquérir de la situation d’exploitation illicite des minerais à Sounda.

«Cette délégation est allée sur le terrain s’enquérir des atteintes sur l’environnement par l’exploitation minière illégale, ce qui renforce notre plaidoyer auprès des autorités publiques, notre action au côté du gouvernement afin que notre environnement soit préservé», a fait savoir M. Zam, poursuivant dans la préservation de l’environnement, il y a beaucoup à faire.

«La question se pose avec acuité. Nous sommes là pour rappeler que ces préoccupations restent d’actualité, car avec la crise économique due à la pandémie, les ressources se font très rares et on a tendance à reléguer les préoccupations environnementales au second plan», a-t- il fait remarquer.

Par ailleurs, il a informé le Sénat de la menace qui pèse actuellement sur le fleuve Congo et le lac Tchad. A propos du fleuve Congo, le Repar a relevé l’ensablement qui prend de plus en plus de volume, tandis que le lac Tchad a perdu 90% de ses eaux.

Le Repar se veut être une force de réflexion, de proposition et d’action en matière de conservation et d’environnement, a-t-on indiqué.

Dans la même catégorie