MAP Eliminatoires Mondial Costa Rica (Dames/U20): le match Bénin-Maroc interrompu en raison des intempéries GNA Shai-Osudoku Assembly inaugurates classroom project ANP Présidentielle de février 2021 au Niger : Mahamane Ousmane réclame toujours la victoire. AIP L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale AIP Emmanuel Ahoutou prend fonction à la tête du Comité de privatisation AIP Le Trésor booste sa stratégie de mobilisation des recettes non fiscales AGP Guinée/Santé : Les regroupements et manifestations de masse autorisés à partir du lundi 27 septembre 2021 (ANSS) AGP Mamou-Coopération: Les nouvelles autorités de Mamou et celles de Kabala, ouvrent officiellement la frontière Guinéo-Sierra Leonaise AGP Guinée : La sage-femme Marie Condé revient sur les grandes lignes de la concertation de l’ONSFMG avec le CNRD GNA MTN donates GHC 100,000.00 to Otumfuo Education Fund

Première session du Conseil National du Travail du Niger : Plusieurs questions d’ordre socioéconomique à l’ordre du jour


  14 Juillet      1        Job (216),

   

Niamey, 13 Juillet (ANP) – Le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce mardi 13 juillet 2021 dans la Salle des Banquets de la Primature, la première session du Conseil national du travail (CNT) au titre de l’année 2021.

Cette rencontre, qui se veut un cadre de concertation entre les membres du Gouvernement, les acteurs des syndicats des travailleurs du Niger et ceux du patronat, avait à son ordre du jour « l’examen et l’adoption du compte rendu de la dernière session ordinaire ; l’examen et l’adoption de l’état de mise en œuvre des recommandations de la dernière session du Conseil ; l’examen de l’état de mise en œuvre du projet d’acquisition de 15.000 parcelles ; ainsi que Discussion sur la revalorisation du SMIG, des salaires minima et de la pension et l’Examen de l’impact de la pandémie de COVID-19 sur les entreprises au Niger ; Et enfin l’examen de la problématique d’accès aux marchés publics par les entreprises nigériennes ».

Dans son intervention, le Premier Ministre Ouhoumoudou Mahamadou a d’abord tenu à faire observer que cette session intervient au lendemain du 100ème jour d’une transition démocratique saluée par le monde entier, une transition qui a consacré le passage de pouvoir entre deux Présidents démocratiquement élus, qui a permis de conforter la maturité politique du peuple nigérien et la stabilité politique et sociale entretenue ces 10 dernières années.

Le Chef du Gouvernement nigérien a rappelé ensuite qu’un des engagements majeurs du nouveau Président de la République, MOHAMED BAZOUM, est de consolider cet acquis dont le socle est le dialogue et la concertation avec l’ensemble des partenaires, en particulier les partenaires sociaux.

« C’est le sens de sa rencontre avec notamment les Centrales syndicales, les syndicats d’enseignants et des magistrats, et les Organisations de la société civile, quelques semaines seulement après son avènement au pouvoir », a-t-il déclaré, avant d’ajouter que « nous nous devons de suivre son exemple et d’entretenir un dialogue constructif entre le Gouvernement et les couches socio-professionnelles comme c’est le cas avec la tenue de la présente session du Conseil National du Travail ».

Après avoir souligné le rôle du CNT, qui est un organe tripartite de consultation et de concertation permanentes dans le domaine du travail et des préoccupations qui s’y rattachent, M. Ouhoumoudou Mahamadou a par la suite souligné que la mission dudit Conseil est de créer les conditions d’une paix sociale indispensable à la consolidation des Institutions démocratiques et républicaines et au développement socio-économique du Niger.

C’est pourquoi, il a voulu interpeller les membres du Conseil sur les responsabilités qui sont les leurs et les inviter, en conséquence, à être des forces de propositions sur toutes les questions relevant de leurs compétences.

Sur le point relatif au projet d’acquisition de 15.000 parcelles qui seront mises gratuitement à la disposition des travailleurs nigériens, le Chef du Gouvernement nigérien a annoncé qu’au cours de cette rencontre il sera question de vérifier l’effectivité de la mise en œuvre des recommandations formulées à cet effet et de rechercher, si besoin est, d’autres mesures pouvant assurer la réussite dudit projet.

Concernant le point sur la possibilité d’une éventuelle revalorisation du SMIG, des salaires minima et des pensions, M. Ouhoumoudou Mahamadou de dire qu’il s’agit là d’une doléance émise par les partenaires sociaux et qu’il en appelle à la sagesse de tous pour mener des débats en tenant compte des défis actuels auxquels notre pays fait face et en jugeant de l’opportunité de cette demande.

« Nos échanges se pencheront, aujourd’hui, sur l’impact de ces mesures sur la résilience de nos entreprises, de vérifier leur efficacité et de rechercher, au besoin, d’autres mesures susceptibles de relancer l’économie de notre pays », a-t-il poursuivi.

Parlant de la problématique d’accès aux marchés publics par les entreprises nigériennes, le Premier Ministre a rassuré que le Gouvernement est et restera aux côtés des entreprises du secteur privé pour qu’elles soient plus performantes surtout dans le contexte d’intégration sous régionale et régionale, où elles doivent prendre toute leur part.

Le Conseil National du Travail (CNT), note-t-on, est chargé de privilégier la concertation en amont pour prévenir les conflits ; promouvoir la recherche du consensus autour des questions d’intérêt national ; contribuer au renforcement des activités économiques par une amélioration sensible de l’environnement économique.

Dans la même catégorie