AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONS rassure sur le bon déroulement des travaux de la pelouse du stade de Yamoussoukro AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Centre de documentation et d’information de l’OMS inaugurée AIP Eliminatoires Mondial 2022/ La Côte d’Ivoire choisit le Bénin pour accueillir ses prochaines rencontres APS LE SÉNÉGAL VEUT AUGMENTER L’APPORT DE LA FILIÈRE SALINE À SA CROISSANCE ÉCONOMIQUE GNA Corporate governance critical for Africa’s future GNA GTA expectant of significant domestic tourism growth amidst COVID-19 GNA Speaker Bagbin launches second edition of Inter Schools Public Speaking Competition GNA Cancer patients urged not to lose hope in fighting the disease GNA Education, an important measure to bridge digital gender gap AGP Axe Boké-Kolaboui : Le préfet s’implique dans la réparation des routes dégradées

Lutte contre le terrorisme : Le Premier ministre Dabiré préconise « la mutualisation des efforts »


  27 Juillet      2        Leadership Africain (1681),

   

Ouagadougou, 27 juil. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a préconisé mardi à Abidjan, « la mutualisation (des) efforts communs » entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le terrorisme.
« Au regard de la récurrence des attaques et de la diversification des modes opératoires des groupes armés terroristes, la mutualisation de nos efforts communs s’impose fortement », a déclaré ce mardi à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le Premier ministre Dabiré.
Le chef du gouvernement s’exprimait à l’ouverture du Conseil conjoint de gouvernement de la 9è conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qu’il co-préside avec le Premier ministre ivoirien Patrick Achi.
Il a indiqué que cette mutualisation « passe notamment par le renseignement, et la poursuite des opérations militaires conjointes qui apparaissent comme des moyens de pression sûre et durable contre les groupes armés terroristes ».
Le Burkina Faso subit des attaques terroristes depuis 2015 dont la plus sanglante a eu lieu en début juin de cette année dans le village de Solhan, situé dans la région du Sahel qui a fait plus de 130 morts.
Après une première attaque terroriste en 2016 à Grand Bassam, puis longtemps épargné, la Côte d’Ivoire est depuis 2020 de nouveau victime, de nouvelles attaques terroristes.
Au regard de cette situation, le Premier ministre Dabiré estime « que le terrorisme constitue désormais une menace considérable dans l’espace ouest africain ».
Il a donc appelé à des « actions de sécurisation concertées et permanentes, pour faire des limites des deux pays, des espaces d’union, de sécurité et de développement ».
Selon lui, « l’accélération du processus de bornage de nos frontières peut contribuer à préciser les responsabilités réciproques ».

Dans la même catégorie