GNA Government addressing all outstanding border issues with neighboring countries- President GNA Peace Fund launched to support the National Peace Council ANP Décès à l’hôpital de référence de Niamey du PDG de la Nigérienne de l’automobile AGP Koubia-CIVID-19 : Lancement de la compagne de vaccination accélérée contre le covid-19 GNA Ministry of Finance publishes sustainable financing framework GNA Strengthening health security will help Ghana achieve Universal Health Coverage GNA AU signs MOU with Africa Leadership Foundation GNA NCCI to hold Africa Private Sector Summit Series two in Accra INFORPRESS Presidential elections on Sunday will be followed by 140 international observers – CNE INFORPRESS President of the Republic classifies Armenio Vieira as “example” and “source of inspiration” to look for “new things”

Session 2021 du Bac au Niger : Les autorités optent pour un Bac sans corruption, ni fraude et autres tricheries


  4 Août      8        Innovation (4974),

   

Niamey, 3 août (ANP)-Les autorités politiques et académiques du Niger ont, dans le cadre de l’organisation des examens du baccalauréat, mis tout en œuvre pour qu’il n’y ait pas de corruption, de fraude et de tricherie au cours des examens du Baccalauréat dont les épreuves écrites débuteront demain 4 août 2021 sur toute l’étendue du territoire du Niger.

Ils sont, cette année, un peu plus de 80.000 candidats à affronter les épreuves écrites du baccalauréat au Niger.

Pour concrétiser cette volonté, les autorités associent la haute autorité à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HALCIA), le gendarme de la lutte contre la corruption au Niger.

C’est dans ce cadre que l’Office du Baccalauréat du Niger (OBN) a organisé le 31 juillet dernier une rencontre entre l’institution, la HALCIA et tous les acteurs (membres des jurys) intervenant dans l’organisation du Bac 2021, l’objectif étant de leur rappeler les dispositions de la loi incriminant la corruption, la fraude et la tricherie aux examens et concours de recrutement au Niger.

Il s’est agi également de rappeler aux candidats d’éviter d’être auteurs, co-auteurs ou complices de corruption, de fraude et autres concussions au cours de ces examens.

‘’Toute fraude commise aux examens et concours qui ont pour objet l’accès à un emploi public ou un établissement public de formation ou l’obtention d’un diplôme délivré par l’État constitue un délit’’ a indiqué, à cette occasion, le vice-président de la HALCIA, Salissou Oubandoma.

Ce sont quelque 82.134 candidats, dont 37,39% de filles répartis dans 197 centres sur l’ensemble du pays qui affronteront les épreuves écrites du Bac 2021, indique-t-on.

Dans la même catégorie