AIP Côte d’Ivoire – AIP / La ministre Mariatou Koné exhorte les élèves à prendre leurs études au sérieux AGP Guinée/Formation : 11 institutions d’enseignements supérieurs sur 17 habilitées à délivrer des diplômes session 2020-2021 selon un résultat provisoire de l’ANAQ AGP Boké-Tourisme: Une caravane internationale touristes étrangers attendue le 30 novembre dans la région AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les éléphants basketteurs triomphent des Angolais (57-56) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FAAPA préoccupée par la probable dissolution de l’Agence béninoise de presse APS LA FSAPH MISE SUR LA COMMUNICATION POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH APS LES ÉLEVEURS SOLLICITENT L’AIDE DE L’ETAT POUR DÉVELOPPER LA CULTURE FOURRAGÈRE APS QUELQUE 3.355 GÉNISSES IMPORTÉES ENTRE 2017 ET 2021 MACKY SALL PRÉSIDE À DAHRA LA JOURNÉE NATIONALE DE L’ÉLEVAGE APS YOUSSOU NDOUR SOLLICITÉ DANS LE COMBAT POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH

Côte d’Ivoire-AIP/ L’OSCN invite les jeunes à faire attention aux porteurs de violence 


  16 Septembre      3        Non classé (390), Society (30904),

   

Abidjan, 16 sept 2021 (AIP)- Le directeur général de l’Office du service civique national (OSCN), Mamadou Touré, invite les jeunes à faire attention aux porteurs de violence.

Il a lancé cet appel lors d’un panel initié à l’occasion du 9e Festival des musiques urbaines d’Anoumanbo (FEMUA), jeudi 09 septembre 2021, à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) sis à Marcory. « Je voudrais inviter les jeunes à faire attention à ceux qui sont les porteurs de violence car vous êtes, en vérité, les relais pour nous permettre de toucher le plus grands nombre de personnes », a expliqué M. Touré.

Se prononçant sur le thème « La jeunesse face aux maux qui minent la société : violences, instrumentalisation, gestion des informations », il a également souligné que si l’on veut vivre dans une société démocratique avec des Etats républicains et non violents, il est impérieux de faire en sorte que la population ne soit pas violente.

Le DG de l’OSCN avait à ses côtés la psychopédagogue, Berthe Odile Pohann qui a énuméré plusieurs causes de violence dont l’individualisme et l’appât du gain facile.

Mme Pohann estime que pour éviter la violence, il faut éduquer les enfants au civisme dès le bas-âge, proposer des modèles intellectuels aux jeunes. Elle recommande aussi de ne pas violenter les enfants et de sensibiliser les populations sur ce phénomène afin de lutter contre la violence sous toutes ses formes.

Entité étatique, l’OSCN a pour mission d’aider les jeunes en ruptures sociales et marginalisés à s’insérer dans la vie économique. L’Office œuvre également à promouvoir l’engagement citoyen des jeunes dans le volontariat et dans le bénévolat.

Dans la même catégorie