NAN Nigeria urges local, foreign oil coys to help tackle energy poverty NAN Nigeria -China bilateral trade hits $12bn – Envoy NAN ECOWAS Speaker calls for firm steps to tackle corruption in W/Africa NAN World Bank approves $750m to boost Nigeria’s business environment GNA Government ready to diversify tourism programmes to boost earnings-Minister GNA National Muslim Conference to pool resources to develop communities GNA Ghana needs 11bn cedis to fight terrorist attacks – Kan Dapaah GNA Rains expected over parts of southern Ghana this morning GNA Vodafone Ghana Foundation and GES launch STEM Teacher awards GNA World Heart Foundation and SASNET-Ghana call for action on heart diseases

Burkina : Les travaux de reconstruction de l’ex mosquée à polémique de Panzani avancent bien


  16 Octobre      7        Society (32696),

   

 

Ouagadougou, 15 oct. 2021(AIB)-Des responsables de la mosquée de Panzani dont la destruction sur ordre de justice, avait créé des vives tensions au Burkina, se sont réjouis vendredi, des avancées de reconstruction des chantiers, estimés à 100 millions de FCFA.

La coordination des jeunes musulmans du Burkina Faso (CJMB) a convié vendredi, des journalistes dont une de l’AIB, sur le chantier de reconstruction de la mosquée de Panzani (en périphérie Nord de Ouagadougou).

Selon le vice-président de la coordination Aboubacar Dianda, le niveau d’avancement des travaux est très réjouissant.

Il a évoqué un budget estimatif de 100 millions de FCFA, devant permettre de reconstruire la mosquée sur 500m2, l’école de six classes, des magasins et un château d’eau.

Aboubacar Dianda a indiqué que la CJMB bénéficie de l’appui de personnes physiques et morales.

En rappel, le 7 septembre 2020, la mosquée de Panzani et l’école de six classes ont été détruites sur ordre de justice, après plusieurs notifications que le terrain appartient au sieur Jacques Ouédraogo.

Face aux violentes protestations de la CJMB et pour préserver la cohésion sociale, le gouvernement a retiré en mai 2021, le terrain litigieux pour le donner à la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB) et a promis un autre terrain à Jacques Ouédraogo.

Selon Aboubacar Dianda, après cet épisode, un comité tripartite composé de la FAIB, de la CJMB et des fidèles, a été mis en place pour la reconstruction des infrastructures.

Dans la même catégorie