GNA NASPA launches 12th annual terminal congress in Takoradi GNA Corruption: Let’s stand for our values – Emile Short GNA Ghana welcomes World Bank’s new education strategy for Western and Central Africa GNA African governments asked to increase funding to overcome learning poverty GNA 56 to participate in Carnegie African Diaspora Fellowship Program GNA 67 BRCs launched to support MSMEs GNA Evelyn Andoh, 63, wins ultimate prize for the Gold in the Oil Awards NAN Super Falcons arrive in Rabat for final preparation ahead of 12th WAFCON LINA Gov’t Makes Gains In Infrastructure, As President Weah Dedicates NAN Bulgaria mulls another sports cooperation with Nigeria, says

LE FILM ‘’ZINDER’’ DE LA NIGÉRIENNE AÏCHA MACKY EN LICE POUR LA COMPÉTITION OFFICIELLE DU FESPACO


  19 Octobre      0        Cinema (104),

   

Ouagadougou, 19 oct (APS) – Le long métrage documentaire ‘’Zinder’’, de la réalisatrice nigérienne Aïcha Macky, en compétition officielle à la 27e édition du Festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou (Fespaco), dépeint une jeunesse désœuvrée, en quête d’un meilleur avenir.
‘’J’ai voulu évoquer le désœuvrement de la jeunesse, l’employabilité et l’extrémisme violent. Mais le changement est possible, malgré le passé de ces jeunes’’, a souligné la réalisatrice.

Son documentaire raconte le parcours de jeunes qui s’adonnent à des pratiques illégales pour survivre. Dans cette production cinématographique, Simia Boy, Ramses et Bawo habitent Kara-Kara, un quartier où les lépreux étaient mis en quarantaine, dans les années 70, à Zinder, dans le centre-est du Niger, au cœur du Sahel. Zinder, une ville où le trafic d’essence est le seul moyen de gagner de l’argent.

La caméra filme leur quotidien dans une ville où la violence s’installe, où s’organisent des gangs qui n’ont d’activité à mener que le trafic d’essence. Mais le désir de s’en sortir est réel pour ces jeunes aux gros bras, qui se livrent aux agressions physiques. Toutes leurs tentatives d’exil vers l’Europe ont échoué.

Ces jeunes deviennent des proies faciles pour les groupes extrémistes. Laissés à eux-mêmes, ils croupissent dans les prisons. Certains d’entre eux se battent pour un avenir meilleur, ‘’même s’ils ont beaucoup de raisons de se décourager. C’est cet espoir que j’ai voulu documenter’’, a expliqué la réalisatrice.

Née à Zinder, Aïcha Macky dit avoir fait ce film aussi pour ‘’informer les politiques et tirer les gens de leur sommeil, face à l’intolérance grandissante à Zinder’’.

‘’Zinder est ma ville natale, elle concentre tous mes souvenirs d’enfance. Voir Zinder voler en éclats (…) m’a réveillée, moi la petite fille d’un chef religieux qui a vécu une sorte de syncrétisme religieux toléré dans cette ville’’, a ajouté la réalisatrice.

Aïcha Macky est titulaire d’un master 2 de réalisation documentaire délivré par l’université Gaston-Berger de Saint-Louis (Sénégal).

La 27e édition du Fespaco se tient depuis samedi dans la capitale du Burkina Faso. Elle prendra fin samedi prochain.

Dans la même catégorie