AIP Côte d’Ivoire – AIP / La ministre Mariatou Koné exhorte les élèves à prendre leurs études au sérieux AGP Guinée/Formation : 11 institutions d’enseignements supérieurs sur 17 habilitées à délivrer des diplômes session 2020-2021 selon un résultat provisoire de l’ANAQ AGP Boké-Tourisme: Une caravane internationale touristes étrangers attendue le 30 novembre dans la région AIP Côte d’Ivoire-AIP/Eliminatoire mondial 2023 : Les éléphants basketteurs triomphent des Angolais (57-56) AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La FAAPA préoccupée par la probable dissolution de l’Agence béninoise de presse APS LA FSAPH MISE SUR LA COMMUNICATION POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH APS LES ÉLEVEURS SOLLICITENT L’AIDE DE L’ETAT POUR DÉVELOPPER LA CULTURE FOURRAGÈRE APS QUELQUE 3.355 GÉNISSES IMPORTÉES ENTRE 2017 ET 2021 MACKY SALL PRÉSIDE À DAHRA LA JOURNÉE NATIONALE DE L’ÉLEVAGE APS YOUSSOU NDOUR SOLLICITÉ DANS LE COMBAT POUR LA RATIFICATION DU TRAITÉ DE MARRAKECH

LA SOCIÉTÉ CIVILE INVITÉE À VEILLER AU RESPECT DE LA PARITÉ AUX PROCHAINES LOCALES


  21 Octobre      1        Politics (17315),

   

Dakar, 21 oct (APS) – La présidente de l’Observatoire national de la Parité (ONP), Fatou Kiné Diop, a appelé jeudi la société civile sénégalaise à être « l’élément moteur » dans le dispositif de veille et d’alerte initié par son organisation, pour le respect de l’égalité Homme-femme aux prochaines élections territoriales.

‘’Dans notre conception, il revient à la société civile d’être l’élément moteur de ce dispositif de veille et d’alerte’’, a-t-elle indiqué à la fin d’un atelier consacré à la mise en œuvre de dispositif de veille et d’alerte pour le respect de la Loi de la parité, en perspective des élections territoriales du 23 janvier 2022.

Plusieurs représentantes d’organisation de femme, des officiels et élues territoriaux ont pris part à cette rencontre.

Elle a rappelé qu’en perspective de ces élections, l’ONP compte mettre en place un Réseau de veille et d’alerte en s’appuyant sur les organisations de femmes au niveau national et local.

« L’essentiel pour l’observatoire, c’est de pouvoir accomplir sa mission : collecter les données, les analyser pour pouvoir identifier les inégalités entre les hommes et les femmes et alerter en cas de besoin qui de droit’’, a souligné Mme Diop.

« Nous avons beaucoup débattu sur la question du dispositif de veille et d’alerte et je m’en réjouie pleinement’’, a-t-elle ajouté.

Elle a invité les divers acteurs à se retrouver la semaine prochaine au tour d’une réunion restreinte pour voir ensemble comment s’entendre sur quelque chose et avancer sur le sens à donner à ce dispositif de veille et d’alerte.

Fatou Kiné Diop a souligné l’importance de toutes les organisations dans l’Observatoire national pour la parité.

Dans la même catégorie